Passer au contenu principal

ImmobilierMetin Arditi vend ses biens pour un demi-milliard

La caisse de pension de Bâle-Ville a repris le portefeuille du mécène genevois pour un prix hors norme. Et un rendement faible.

L'écrivain Metin Arditi. Photo: Christian Brun
L'écrivain Metin Arditi. Photo: Christian Brun

«Sportif», et même «charismatique». À ce niveau de prix, même les experts les plus blasés ne savent plus quel adjectif choisir, au risque d’en perdre leur français. Il faut dire que la dernière transaction immobilière atteint des sommets. Elle est le fait de Metin Arditi. Le promoteur et homme d’affaires, aujourd’hui plus connu comme écrivain et mécène, vient de vendre une partie de son portefeuille immobilier: une douzaine d’immeubles de logements partis pour plus de 500 millions de francs.

À ce prix-là, on s’attendrait à voir comme acquéreur un géant institutionnel, comme Swiss Life. Il n’en est rien. C’est la caisse de pension du Canton de Bâle-Ville qui a empoché le marché. Elle s’en est félicitée dans un communiqué paru mi-décembre. «Nous sommes fiers d’avoir pu acquérir ce portefeuille extraordinaire au cœur de la Ville de Genève pour le plus grand bien de nos assurés», écrit-elle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.