Passer au contenu principal

Envie d’ailleursMon parcours du combattant pour passer une semaine au chaud

Au temps du coronavirus, partir en vacances à l’étranger est devenu un chemin de croix. Notre journaliste a tenté le coup durant les Fêtes, aux Canaries.

À la Grande Canarie, les dunes de sable, même désertes, méritent leur réputation exceptionnelle.
À la Grande Canarie, les dunes de sable, même désertes, méritent leur réputation exceptionnelle.
DR

Les voyages forment la jeunesse, dit-on. Dans le «monde d’après», les voyages forment désormais toutes les générations. En décembre, lorsque les jours deviennent beaucoup trop courts et que le froid humide agresse le corps, l’envie de décamper se fait plus pressante.

«Je me sens comme un gamin la veille d’aller s’éclater dans les attractions d’Europa-Park pour la première fois.»

Sébastien Jubin, journaliste de la rubrique suisse

Malgré les recommandations des autorités sanitaires, l’envie se transforme en besoin. Coup de fil à l’agence de voyages: quelles possibilités reste-t-il pour passer une semaine au chaud, sans risquer de quarantaine au retour? Les îles Canaries. Réservation confirmée à Gran Canaria. Prononcé avec le chantant accent, ça claque. Je me sens comme un gamin la veille d’aller s’éclater dans les attractions d’Europa-Park pour la première fois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.