Toutes les 10 minutes naît un enfant sans nationalité

Crise migratoireLes nombreux conflits, dont celui en Syrie, augmentent le nombre d'apatrides, relève un rapport du HCR.

Le conflit syrien a augmenté le nombre d'enfants privés de nationalité (à l'image: une migrante avec sa fille, à la frontière entre la Macédoine et la Serbie).

Le conflit syrien a augmenté le nombre d'enfants privés de nationalité (à l'image: une migrante avec sa fille, à la frontière entre la Macédoine et la Serbie). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Toutes les dix minutes naît quelque part dans le monde un enfant sans nationalité, indique mardi l'ONU, qui veut éliminer le statut d'apatride d'ici 2024. Ce phénomène est exacerbé par le conflit en Syrie qui a conduit à la pire crise migratoire en Europe depuis 1945.

D'après un rapport qui doit être présenté mercredi au siège des Nations unies à New York par le Haut Commissaire pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, «le problème va croissant». Dans les pays où vivent les vingt populations apatrides les plus nombreuses (les pays les plus touchés étant la Birmanie, la Côte d'Ivoire et la Thaïlande), 70'000 enfants apatrides au moins naissent chaque année.

«Dans le temps limité où les enfants apprennent à être des enfants, l'apatridie peut graver dans la pierre des problèmes qui les hantent tout au long de leur enfance et, ainsi, les condamner à une vie de discrimination, de frustration et de désespoir», a déclaré M. Guterres, dans le rapport mettant en évidence les difficultés d'accès pour ces personnes à l'éducation, la santé et l'emploi.

Nationalité syrienne par le père

Lors des conflits, l'absence d'enregistrement de la naissance crée un risque particulièrement élevé d'apatridie pour les réfugiés et les migrants. C'est le cas avec le conflit en Syrie, la plus importante crise humanitaire dans le monde selon les Nations unies, qui a forcé plus de quatre millions de personnes à fuir vers les pays voisins. Plusieurs centaines de milliers, dont des femmes donnant naissance en chemin, ont aussi fui en Europe.

En raison notamment de la discrimination liée au genre inscrite dans la loi syrienne relative à la nationalité, les enfants syriens ne peuvent acquérir la nationalité que par leur père. Mais le conflit ayant laissé près de 25% des ménages de réfugiés syriens sans père en mesure d'attester la nationalité, la production d'un certificat de naissance reste le seul moyen de prouver la citoyenneté d'un enfant dans de nombreux cas, constate le HCR.

Importance vitale en Syrie

Pour l'agence onusienne, l'enregistrement de la naissance revêt donc «une importance vitale» pour les enfants réfugiés syriens nés dans des pays d'asile et dont beaucoup ont été séparés de leurs parents ou de leurs familles. «Cela contribuerait à prévenir l'apatridie parmi ces enfants, à garantir leur reconnaissance en tant que ressortissants syriens et à leur permettre de rentrer en Syrie lorsque les conditions seront propices», explique le HCR.

La discrimination - fondée sur l'appartenance ethnique, la race, la religion ou le genre - constitue la principale cause d'apatridie dans le monde.

Il y a un an, le HCR a lancé une campagne visant à mettre fin au statut d'apatride d'ici à 2024. Il appelle les Etats à permettre aux enfants d'obtenir la nationalité du pays dans lequel ils sont nés, à abroger les lois qui empêchent les mères de transmettre leur nationalité, à supprimer les lois et les pratiques discriminatoires et à garantir l'enregistrement universel des naissances. (ats/nxp)

Créé: 03.11.2015, 07h47

Dossiers

Galerie photo

Crise migratoire: les réfugiés tentent leur chance dans les Balkans   (oct.2015-avr.2016)

Crise migratoire: les réfugiés tentent leur chance dans les Balkans (oct.2015-avr.2016) Des milliers de réfugiés fuyant les conflits sanglants au Moyen-Orient traversent les Balkans cherchant abri dans l'Union européenne.

Articles en relation

La justice ordonne des mesures d'urgence à Calais

France Le tribunal administratif de Lille exige la création de points d'eau. 6000 migrants vivent dans des conditions précaires. Plus...

Naufrages en mer Egée: au moins 22 morts, dont 13 enfants

Crise migratoire Des bateaux transportant des migrants ont fait naufrage au large des îles grecques de Kalymnos et de Rhodes. Plus de 100 personnes ont pu être sauvées. Plus...

Des migrants désabusés de vivre dans une forêt

Suède En fuyant la Syrie, Abdullah Waez rêvait de Suède, mais maintenant qu'il y est, il est inquiet: autour de lui, rien que des arbres et quelques cabanes. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.