11-Septembre : le juge prend sa retraite

GuantanamoDe nouveaux retards sont prévus dans le procès des accusés du 11-Septembre: le juge a décidé de prendre sa retraite.

Le juge James Pohl, un colonel de l'armée de terre de 67 ans, a décidé de faire valoir ses droits à la retraite après 38 ans de service.

Le juge James Pohl, un colonel de l'armée de terre de 67 ans, a décidé de faire valoir ses droits à la retraite après 38 ans de service. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le juge américain chargé de superviser le procès des accusés du 11-Septembre a décidé de prendre sa retraite, a annoncé lundi la Pentagone. Ce contretemps fait entrevoir de nouveaux retards dans cette interminable procédure judiciaire.

Les cinq accusés des attentats du 11 septembre 2001 - dont Khaled Cheikh Mohammed (KSM) qui est considéré comme le cerveau de ces attentats - sont détenus depuis une quinzaine d'années par les autorités militaires américaines. Ils risquent la peine de mort.

Ils ont été inculpés il y a neuf ans, mais il est impossible à ce stade de prévoir la date de leur procès. Il s'agit de l'une des procédures les plus complexes de l'histoire judiciaire américaine.

Le juge James Pohl, un colonel de l'armée de terre de 67 ans, a décidé de faire valoir ses droits à la retraite après 38 ans de service, a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Chris Logan, un porte-parole du Pentagone. Il sera remplacé fin septembre par un colonel du corps des Marines, Keith Parrella, a-t-il ajouté.

Recours à la torture

Le processus judiciaire est d'autant plus complexe que les prisonniers sont passés par les prisons secrètes de la CIA, où certains ont subi des «procédures d'interrogatoires poussés» - un euphémisme pour désigner la torture - qui ont servi à construire le dossier d'accusation.

C'est en particulier le cas pour KSM, arrêté au Pakistan en 2003, qui a notamment été soumis à de nombreuses sessions de simulation de noyade («waterboarding»), avant d'être transféré à Guantanamo en 2006.

Les trois autres accusés du 11-Septembre sont les Yéménites Ramzi ben al-Chaïba et Walid ben Attach, et le neveu de KSM, Ammar al-Baluchi, aussi appelé Ali Abdoul Aziz-Ali, d'origine pakistanaise comme son oncle. (ats/nxp)

Créé: 28.08.2018, 01h42

Articles en relation

Il passe 14 ans enfermé à Guantanamo pour rien

Maroc Un quadragénaire qui avait été détenu dans la prison américaine sans procès et torturé a finalement été acquitté par la justice. Plus...

Trump a signé un décret pour garder Guantanamo

Etats-Unis Le président américain a décidé mardi de maintenir la prison de Guantanamo ouverte, une promesse de campagne, précise-t-il. Plus...

L'art en prison: un autre regard sur Guantanamo

Insolite Jusqu'au 26 janvier, les œuvres de huit djihadistes présumés incarcérés à Guantanamo sont exposées à New York. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.