12 orphelins de djihadistes rendus à la France

SyrieUne douzaine d'enfants, dont le plus âgé à 10 ans, ont été rapatriés en France. Ils vivaient dans des camps dans le nord-est de la Syrie.

Douze orphelins français ont été remis dimanche à une délégation française.

Douze orphelins français ont été remis dimanche à une délégation française. Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Douze orphelins français de familles djihadistes ont été remis dimanche à une délégation française par les autorités kurdes de Syrie, a annoncé lundi un responsable local.

Les enfants, dont le plus âgé a dix ans, vivaient dans des camps du nord-est du pays où ont été recueillis des dizaines de milliers de personnes ayant fui les offensives contre le dernier bastion du groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Les responsables kurdes ont remis «12 orphelins français issus de familles de l'EI à une délégation du ministère français des Affaires étrangères», a déclaré Abdelkarim Omar, un haut responsable des Affaires étrangères de l'administration kurde.

Poignée d'orphelins

Il a indiqué que l'opération s'était déroulée dimanche dans la localité d'Aïn Issa, près de la frontière avec la Turquie, et ajouté que deux orphelins néerlandais avaient aussi été remis à une délégation gouvernementale de leur pays.

Jusqu'à présent, la France avait rapatrié une poignée d'orphelins et une fillette de trois ans. Selon le Quai d'Orsay, environ 450 ressortissants français affiliés à l'EI sont en prison ou retenus dans des camps de réfugiés.

Après avoir conquis l'ultime fief des djihadistes dans l'est syrien, au terme d'une offensive soutenue par une coalition internationale emmenée par Washington, les combattants kurdes et arabes des Forces démocratiques syriennes (FDS) ont proclamé le 23 mars la défaite du «califat» de l'EI.

Deux Américaines et six enfants

Les autorités kurdes administrent des camps dans le nord-est de la Syrie où vivent des milliers de femmes et enfants de djihadistes étrangers.

Depuis plusieurs mois, elles réclament le rapatriement des femmes et des enfants de djihadistes étrangers, et travaillent activement sur ce dossier.

Deux Américaines et six enfants, issus de familles liées à l'EI en Syrie, ont notamment été rapatriés la semaine dernière aux Etats-Unis.

Des orphelins avaient aussi été remis à la Norvège, et environ 150 femmes et enfants à l'Ouzbékistan. (ats/nxp)

Créé: 10.06.2019, 11h03

Galerie photo

Face à l'Etat islamique en Syrie, les Syriaques s'organisent

Face à l'Etat islamique en Syrie, les Syriaques s'organisent Les Syriaques, une minorité chrétienne de Syrie, se battent pour sauver leur peuple du massacre promis par les djihadistes. Des Suisses les ont rejoints.

Articles en relation

Selon le Kremlin, seuls les «terroristes» sont visés

Syrie Le gouvernement russe affirme que les bombardement de l'armée dans la province d'Idleb ne ciblent que les «terroristes». Plus...

Bombardements, Trump dit «stop!»

Syrie Dimanche, le président américain a appelé la Syrie et la Russie à cesser le bombardement d'Idleb, le dernier bastion de djihadistes. Plus...

Sept Français de l'EI en Irak condamnés à mort

Moyen-Orient Sept Français qui ne pouvaient être jugés en Syrie ont été condamnés à mort par une cour de Bagdad depuis lundi. Plus...

EI: 148 femmes et enfants remis à leur pays

Syrie Les Kurdes ont remis mercredi 148 femmes et enfants ouzbeks affiliés à l'EI à leur pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.