Plus de 200 ours et loups abattus ou déplacés

Roumanie Malgré les critiques, le gouvernement roumain a autorisé l'abattage d'ours et de loups suite à une multiplication des attaques contre l'homme.

(Image d'illustration) Le WWF demande au ministère d'autoriser «au cas par cas l'abattage». (Lundi 4 septembre 2017)

(Image d'illustration) Le WWF demande au ministère d'autoriser «au cas par cas l'abattage». (Lundi 4 septembre 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le ministère roumain de l'Environnement a autorisé lundi l'abattage ou le déplacement de 140 ours et 97 loups. Il invoque des dommages croissants provoqués par ces espèces protégées, en dépit des critiques des écologistes.

Empêcher «la course aux trophées»

«Le nombre d'attaques commises par des ours sur des hommes, dont plusieurs ont dû être hospitalisés, a augmenté ces derniers temps», avait récemment expliqué la ministre Gratiela Gavrilescu. Selon elle, des plantigrades «descendent en ville».

L'ordre ministériel rendu public lundi prévoit que «l'abattage ou le déplacement d'ours et de loups ne peuvent être mis en oeuvre qu'avec l'accord des autorités de protection de l'environnement». De plus, seuls des personnels assermentés pourront tuer les animaux afin d'empêcher «la course aux trophées».

Une commission scientifique a donné son feu vert à cette dérogation, estimant qu'elle «ne met pas en danger la conservation des deux espèces» et «stimule la reproduction des individus les plus vigoureux». Mais les associations de défense de l'environnement critiquent la décision.

Changement de comportement

«Le ministère devrait d'abord résoudre les problèmes qui ont engendré ce comportement déviant, notamment de l'ours, qui se rapproche de plus en plus des habitations à la recherche de nourriture», a déclaré à l'AFP Cristian Papp de la branche roumaine du Fonds mondial pour la nature (WWF).

En juin, les autorités roumaines avaient dû prendre des mesures après avoir constaté que les touristes visitant la forteresse roumaine de Dracula à Poenari (centre) se retrouvaient régulièrement face à face avec une ourse et ses trois petits. En juillet, deux bergers des Carpates avaient été attaqués par un ours et gravement blessés.

Abattage au cas par cas

Le WWF demande au ministère d'autoriser «au cas par cas l'abattage, et uniquement des ours qui ont attaqué des humains ou provoqué des dommages importants». M. Papp estime également qu'il n'y a pas suffisamment de garde-fous dans la dérogation pour éviter la chasse sauvage des deux espèces.

En 2016, l'ancienne ministre de l'Environnement avait souhaité autoriser la chasse de 552 ours, 657 loups et 482 lynx mais renoncé à ce projet suite aux protestations des écologistes et de l'opinion publique. La Roumanie compte environ 6000 ours bruns, soit 60% de la population de ces plantigrades en Europe, et entre 2500 et 3000 loups. (ats/nxp)

Créé: 04.09.2017, 13h25

Articles en relation

Un adolescent tué par un ours en Alaska

Etats-Unis Le jeune homme a été attaqué alors qu'il participait à une course à pied. Le plantigrade a été blessé par un garde-forestier mais est parvenu à s'enfuir. Plus...

Une meute de loups à l'origine de tous les chiens

Evolution Domestiqués il y a 20'000 à 40'000 ans, les chiens seraient issus d'une même population de loups. Le lieu est cependant toujours inconnu. Plus...

Initiative contre les grands prédateurs

Canton du Valais Une initiative pour réguler le nombre de loups, de lynx et d'ours a été déposée. Il s'agit d'une première. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Maintes fois reportée, l'ouverture d'Aquatis aura lieu finalement fin octobre. En attendant, les prix qui seront pratiqués alimentent déjà les discussions sur Internet.
(Image: Bénédicte) Plus...