Un 2e ex de Goldman Sachs au gouvernement

Etats-UnisDonald Trump a choisi lundi un dirigeant de la célèbre banque d'affaires pour diriger son Conseil économique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Gary Cohn, 56 ans, va diriger le «National Economic Council» (NEC), une institution créée en 1993 par le président Bill Clinton.

Gary Cohn «aidera à concevoir des politiques économiques qui feront augmenter les salaires, mettront fin à l'exode des emplois à l'étranger et donneront naissance à de nouvelles opportunités pour les Américains qui rencontrent des difficultés. Il a une large compréhension de l'économie et utilisera toute son expérience pour s'assurer que les Américains seront de nouveau vainqueurs», a affirmé Donald Trump dans un communiqué. Il remplacera à ce poste Jeffrey Zients qui dirige cette instance depuis 2014.

Bâtir une nation forte

«Je partage la vision du président élu Trump qui vise à s'assurer que chaque travailleur américain a sa place dans une économie florissante et nous nous attacherons à bâtir une nation forte, dynamique et prospère», a affirmé pour sa part Gary Cohn, cité dans le même communiqué.

Le NEC est distinct du Conseil des conseillers économiques (CEA), une autre des entités de l'administration présidentielle chargée de guider la politique économique. (ats/nxp)

Créé: 12.12.2016, 21h59

Articles en relation

Un général à la sécurité intérieure des USA

Gouvernement Trump Le général à la retraite John Kelly a été choisi lundi, devenant le 3e général à intégrer la nouvelle administration Trump. Plus...

Moscou nie avoir cherché à faire élire Trump

Russie Le Washington Post a publié une information de la CIA attestant du rôle de Moscou dans l'élection de Trump. La Russie dément. Plus...

En flirtant avec Taïwan, Trump a froissé la Chine

Chine unique Le président américain a menacé dimanche de remettre en cause le principe de la «Chine unique». Plus...

Trump, «aussi ignorant en diplomatie qu'un enfant»

Chine unique Le président américain a menacé dimanche de remettre en cause le principe de la «Chine unique». Il s'est attiré les foudres d'un journal. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.