Passer au contenu principal

Les 33 mineurs chiliens se révèlent enfin

En 2010, dans le désert d’Acatama, au Chili, 33 ouvriers âgés de 19 à 64 ans, restent ensevelis 69 jours. Ils ont élu Héctor Tobar pour raconter leur histoire.

Sous son allure débonnaire, Héctor Tobar, 53 ans, cache à peine un regard incisif et une détermination lucide qui lui valut le Prix Pulitzer quand il traita des émeutes locales pour le Los Angeles Times en 1992. Ou un best-seller instantané quand il griffa Jaguar, sur la délinquance dans les quartiers pauvres de Los Angeles. Jusqu’à 33, la fureur de survivre, le Californien d’origine guatémaltèque écrivait des chroniques sociales. Cette fois, l’enquêteur au costard fatigué d’inspecteur Columbo ne verse plus dans le roman noir mais dans la tragédie grecque. Le 5 août 2010, 33 hommes descendent comme chaque matin à la mine de cuivre de San José, dans le désert d’Atacama au Chili. Puis le drame.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.