Six adultes inculpés pour avoir «torturé» un bébé

LilleSix personnes ont été mises en examen jeudi, notamment pour «torture et barbarie» sur un bébé de deux ans, placé en coma artificiel.

L'enfant a été placé dans un coma artificiel.

L'enfant a été placé dans un coma artificiel.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Six personnes ont été mises en examen ce jeudi, notamment pour «torture et barbarie» sur un bébé de deux ans, placé en coma artificiel, a indiqué vendredi le procureur de Douai (Nord), confirmant une information de «La Voix du Nord».

L'enfant, dont le pronostic vital est réservé, a subi en particulier une série de «sévices», servant à certains moments de «punching-ball», lors de deux soirées chez des amis de la mère à Auberchicourt, près de Douai, a expliqué le procureur Frédéric Teillet.

Transféré des urgences de Douai au CHR de Lille, il souffre de multiples fractures et hématomes. La mère elle-même, 27 ans, habitant Douai, aurait assisté à l'une de ces deux soirées, en présence également de trois amis de ce couple. Tous évoluaient «dans un milieu peu favorisé», selon le procureur.

La mère avait placé le petit Yanis chez ce couple d'amis, pendant une dizaine de jours. Elle élevait l'enfant seule, son concubin étant incarcéré pour violences conjugales. Elle est également soupçonnée de ne pas avoir donné les soins nécessaires à ses deux enfants, Yanis et son frère aîné.

Responsabilités à déterminer

Le parquet a ouvert une information judiciaire pour violence sur mineur, délaissement et actes de torture et barbarie, et confié l'enquête à la brigade des mineurs de la Sûreté urbaine de Douai.

Celle-ci devra notamment déterminer les responsabilités de chacun des six protagonistes, âgés de 22 à 37 ans, et apparemment alcoolisés au moment des faits, «dont certains se renvoient» mutuellement la responsabilité, selon M. Teillet.

Les enquêteurs ont pu bénéficier des témoignages des aînés du couple d'amis de la mère, où Yanis a passé une dizaine de jours, âgés d'une dizaine d'années. Ce couple a cinq enfants au total, qui auraient eux aussi subi des violences, depuis longtemps, de la part du père en particulier.

Le petit Yanis avait été conduit mardi aux urgences de l'hôpital de Douai par sa mère, où ses explications sur l'état de santé du bébé ont rapidement décidé les services à procéder à un signalement à la police. (afp/nxp)

Créé: 21.12.2018, 17h02

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.