85'000 enfants morts de faim ou de maladie

YémenL'ONG Save The Children a publié mercredi le nombre de décès d'enfants entre avril 2015 et octobre 2018, au Yémen.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 85'000 enfants seraient morts de faim ou de maladie depuis l'intensification de la guerre au Yémen, selon une estimation faite mercredi par l'ONG Save The Children. L'ONG affirme, dans un communiqué, avoir utilisé des données de l'ONU pour évaluer les taux de mortalité dus aux cas de malnutrition sévère et de maladie chez les enfants de moins de cinq ans.

Se basant sur une «estimation prudente», l'ONG avance qu'environ 84'701 enfants seraient morts de faim ou de maladie entre avril 2015 et octobre 2018. D'autres ont par ailleurs été tués dans les combats qui ensanglantent ce pays pauvre de la péninsule Arabique. La guerre a fait quelque 10'000 morts et 14 millions de personnes se trouvent en situation de pré-famine, selon l'ONU.

«Nous sommes horrifiés par le fait qu'environ 85'000 enfants soient morts de faim. Pour chaque enfant tué par des bombes et des balles, des douzaines meurent de faim et on peut l'éviter», a déploré dans le communiqué de Save The Children, Tamer Kirolos, son directeur pour le Yémen. (afp/nxp)

Créé: 21.11.2018, 09h23

Plainte déposée

Une organisation humanitaire a déposé mercredi à Paris une plainte pour complicité de torture, traitements inhumains et crimes de guerre à l'encontre du prince héritier d'Abou Dhabi. Mohamed bin Zayed al-Nahyan était en visite en France.

Selon Me Joseph Breham, l'avocat français de l'Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés (AIDL), des Yéménites sont associés à cette plainte et également parties civiles.

Proche du prince héritier saoudien, Mohamed ben Salman, Mohamed bin Zayed al-Nahyan, 57 ans, est le régent de fait des Emirats arabes unis. Il est aussi le commandant suprême de leurs forces armées, engagées au côté de celles de Ryad dans la guerre contre les rebelles houtis du Yémen soutenus par l'Iran. «C'est en cette qualité qu'il ordonne les bombardements» au Yémen, souligne la plainte consultée par Reuters.

Articles en relation

Des combats malgré les appels au calme

Yémen Le front de Hodeida a connu une flambée de violence dans la nuit de lundi à mardi, avant un retour à un calme fragile. Plus...

Pouvoir et rebelles soutiennent la paix

Yemen Le gouvernement yéménite va participer aux négociations de paix avec les rebelles houthis proposées par l'ONU. Plus...

Les Houthis seraient prêts à un cessez-le-feu

Yémen Un responsable rebelle yéménite Houthis s'est prononcé pour un gel des opérations rebelles contre les forces gouvernementales. Plus...

L'ONU réclame des pourparlers de paix

Yémen Le médiateur de l'ONU pour le Yémen a annoncé son intention d'organiser des pourparlers de paix «rapidement». Plus...

La coalition arabe ordonne l'arrêt des combats

Yémen La coalition arabe sous conduite saoudienne, qui intervient depuis mars 2015, a ordonné de cesser les combats dans Hodeïda. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.