A San Francisco, l'hôpital Zuckerberg dérange

Etats-UnisUne manifestation a eu lieu ce week-end devant l'hôpital de San Francisco pour protester contre Marc Zuckerberg et Facebook.

L'entrée du Zuckerberg San Francisco General Hospital, sur la côte Ouest des Etats-Unis, où le nom du co-fondateur de Facebook commence à gêner.

L'entrée du Zuckerberg San Francisco General Hospital, sur la côte Ouest des Etats-Unis, où le nom du co-fondateur de Facebook commence à gêner. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'hôpital public général de San Francisco s'appelle «Zuckerberg» depuis que le patron de Facebook lui a fait une importante donation en 2015. Mais avec les scandales qui entourent le groupe, des infirmières se rebiffent. Un «très petit groupe de personnes» a manifesté devant le bâtiment ce week-end pour protester, a indiqué à l'AFP un porte-parole du Zuckerberg San Francisco General Hospital, confirmant une information du New York Times.

Le nom du patron-fondateur de Facebook a même été recouvert de scotch bleu sur un des panneaux extérieurs de l'établissement à cette occasion, selon une photo publiée dans le quotidien. Le réseau social s'est retrouvé depuis mi-mars dans l'oeil du cyclone, accusé d'avoir insuffisamment protégé les données personnelles de dizaines de millions d'utilisateurs, qui se sont retrouvées à leur insu entre les mains de la firme Cambridge Analytica.

Un nom qui «fait peur»

«Nous sommes chargés de protéger les personnes les plus vulnérables et de leur garantir le respect de leur intimité. Maintenant les gens se demandent comment mon intimité est protégée dans un hôpital qui porte ce nom? », dit Heather Ali, qui travaille dans l'administration, citée par le quotidien américain. Quant à Megan Brizzolara, infirmière, elle l'assure : le nom «fait peur» aux patients de l'hôpital, situé à San Francisco, au nord de la Silicon Valley en Californie, où se trouve le siège du géant technologique.

«Nous sommes extrêmement reconnaissants de la donation généreuse de Priscilla Chan et Mark Zuckerberg, dont nous avons fait bon usage pour soigner nos patients, notamment via la création de notre service de traumatologie de niveau 1» en 2016, a indiqué le porte-parole de l'hôpital, ajoutant que le nom a été ajouté pour marquer «la gratitude et l'importance historique de leur don».

Une donation de 75 millions de dollars

Renommer une institution ou un bâtiment du nom d'un donateur est une pratique courante aux Etats-Unis. Selon la presse locale, le montant de cette donation du co-fondateur de Facebook et de son épouse Priscilla Chan, pédiatre, était en 2015 de 75 millions de dollars.

Il s'agissait à l'époque du don le plus important jamais fait par des particuliers à un hôpital public américain. Le couple a créé en 2015 la Chan Zuckerberg Initiative, une fondation qui finance des projets dans l'éducation ou la santé. (afp/nxp)

Créé: 16.05.2018, 04h49

Articles en relation

Les données du patron de FB ont été détournées

Cambridge analytica Le boss de Facebook était entendu par les parlementaires américains, mercredi, pour le deuxième jour consécutif. Plus...

30'000 Suisses touchés par le scandale Facebook

Scandale Cambridge Analytica Le scandale autour de la diffusion de données des utilisateurs de Facebook s'amplifie. Il touche aussi désormais la Suisse. Plus...

Le scandale s'amplife, Zuckerberg se justifie

Scandale Facebook Le PDG de Facebook, qui sera auditionné le 11 avril en lien avec le scandale Cambridge Analytica, assure être à sa place à la tête de Facebook. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...