Après Brexit: Londres et Berne signent un accord

CommerceLe ministre de l'économie Guy Parmelin et le ministre anglais du commerce extérieur, Liam Fox, ont signé lundi à Berne un accord bilatéral sur le commerce.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse et le Royaume-Uni règlent leurs relations pour l'après-Brexit. Le ministre de l'économie Guy Parmelin et le ministre britannique du commerce extérieur, Liam Fox, ont signé lundi à Berne un accord bilatéral sur le commerce.

Les deux pays assurent ainsi le maintien des droits et des obligations économiques et commerciaux découlant des accords entre la Suisse et l'UE. Les bonnes relations entre les deux pays se poursuivront après la sortie du Royaume-Uni de l'UE, indique le Département fédéral de l'économie dans un communiqué.

Cet accord commercial réplique la grande majorité des accords commerciaux régissant actuellement les relations entre la Suisse et le Royaume-Uni: l'accord de libre-échange de 1972, l'accord sur les marchés publics, l'accord sur la lutte contre la fraude, une partie de l'accord sur la reconnaissance mutuelle en matière d'évaluation de la conformité et l'accord agricole de 1999.

Un accord additionnel avec le Liechtenstein a également été signé par la ministre des affaires étrangères Aurelia Frick. Les dispositions de l'accord entre Berne et Londres seront étendues à la principauté au titre de l'union douanière Suisse-Liechtenstein.

Entrée en vigueur variable

Ces accords entreront en vigueur dès que les accords Suisse-UE cesseront d'être applicables aux relations avec le Royaume-Uni. Ils seront appliqués dès le 30 mars 2019 en cas de sortie «non ordonnée». Le Royaume-Uni serait alors considéré comme un Etat tiers, notamment en ce qui concerne la sécurité douanière.

Si une phase de transition entre en vigueur le 30 mars, les accords bilatéraux Suisse-UE continueront à s'appliquer jusqu'à la fin de la période de transition (2020). Les accords signés lundi serviront alors de base pour les relations futures.

Le Conseil fédéral a déjà signé plusieurs accords, sur le transport routier, aérien et sur les assurances, afin de garantir au mieux les droits et les obligations réciproques.

Partenaire important

M. Parmelin a rappelé que le Royaume-Uni était le sixième marché d'exportation pour les marchandises suisses; il représentait 11,4 milliards de francs en 2017. Il est également le huitième partenaire pour les importations (6 milliards de francs). (ats/nxp)

Créé: 11.02.2019, 11h48

Articles en relation

«Nos mozzarella sont meilleures»

Royaume-Uni La mozzarella fabriquée au Royaume-Uni se retrouve de plus en plus dans les assiettes des Britanniques, et espère détrôner sa cousine italienne en profitant du Brexit. Plus...

Theresa May veut plus de temps pour renégocier

Royaume-Uni Le gouvernement britannique va tenter d'obtenir un délai auprès des députés pour négocier à Bruxelles un nouvel accord de Brexit. Plus...

Brexit: Dublin est disposé à discuter

Divorce avec l'UE Le premier ministre irlandais Leo Varadkar s'est dit ouvert vendredi à des discussions sur la manière de sauver l'accord de divorce conclu par le Royaume-Uni avec l'UE. Plus...

Theresa May promet un Brexit «dans les temps»

Royaume-Uni L'inquiétude demeure sur la forme que pourrait prendre le Brexit à la fin mars, le président du Conseil européen Donald Tusk n'ayant fait état d'«aucune percée». Plus...

De nouvelles «discussions» pour débloquer le Brexit

Divorce de l'UE Jean-Claude Juncker et Theresa May se sont mis d'accord jeudi pour entamer de nouveaux pourparlers pour tenter de sortir de l'impasse du Brexit. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.