Attaque de Boko Haram contre une base militaire

Nigeria Le groupe djihadiste s'est infiltré dans une base de l'armée nigérienne vendredi soir. Trois soldats ont été tués.

(Image d'illustration) Trois militaires sont morts dans l'attaque par Boko Haram de leur base militaire dans le nord-est du pays.

(Image d'illustration) Trois militaires sont morts dans l'attaque par Boko Haram de leur base militaire dans le nord-est du pays. Image: Archives /AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois soldats ont été tués dans une attaque du groupe djihadiste Boko Haram. Elle a touché une base militaire dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris samedi de sources sécuritaires.

L'attaque a frappé vendredi soir une base située dans le village de Ngwom, à environ 14 km au nord de la capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri. «Boko Haram s'est infiltré hier vers 18h50 dans notre base où nous avons perdu trois soldats», a déclaré à l'AFP un responsable militaire à Maiduguri.

Selon une autre source militaire, les islamistes ont emporté deux véhicules de l'armée et «démobilisé» un véhicule blindé résistant aux mines. «Les terroristes ont aussi incendié deux maisons et une voiture appartenant à nos membres dans le village», a indiqué un responsable d'une milice civile à Maiduguri.

On ignorait dans l'immédiat laquelle des deux factions de Boko Haram a mené cette attaque.

Civils ciblés

La plupart des attaques menées contre l'armée dans le Borno et l'Etat voisin de Yobe depuis la mi-2018 ont été revendiquées par ou imputées à l'ISWAP (Etat islamique en Afrique de l'Ouest), la faction affiliée au groupe djihadiste Etat islamique.

L'autre faction, loyale au chef historique de Boko Haram Abubakar Shekau est connue pour cibler des civils, notamment dans des attaques de villages et des attentats-suicides.

Plus de 27'000 personnes sont mortes depuis le début du soulèvement de Boko Haram dans le nord-est du pays en 2009 et 1,8 million personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer. (ats/nxp)

Créé: 09.02.2019, 15h43

Articles en relation

Nigeria: 26 personnes tuées par des «bandits»

Afrique Des hommes armés ont attaqué des villages dans le dans le nord-ouest du Nigeria, tuant 26 personnes. Plus...

Au moins 60 morts dans un raid de Boko Haram

Nigeria La ville de Rann, dans l'extrême nord-est du pays, a subi une sanglante attaque du groupe djihadiste en début de semaine. Plus...

Plus de 30'000 personnes ont fui Boko Haram

Nigeria Une recrudescence des combats entre l'armée nigériane et le groupe djihadiste Boko Haram a provoqué un afflux de réfugiés dans le nord-est du pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.