Au Bataclan, les tueurs ont utilisé des «boucliers humains»

Attentats de ParisDe nouveaux éléments d'enquête sortent dans la presse après les attentats de Paris de novembre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un mois et demi après les attentats de Paris, Le Figaro révèle de nouveaux détails sur le déroulé des événements. Le quotidien a en effet pu consulter les conclusions de l'enquête menée par la sous-direction antiterroriste, la brigade criminelle de Paris et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Le bilan du 13 novembre aurait pu être encore plus terrible. En effet, un des commandos terroristes a tenté plusieurs fois d'entrer dans l'enceinte du Stade de France pour se faire exploser dans les tribunes avec les 80'000 spectateurs assistant au match France-Allemagne. Un vigile a ainsi raconté aux autorités qu'un des terroristes a essayé à quatre reprises de rentrer sur le site. Il s'agissait de Bilal Hadfi, qui a fini par se faire exploser à 21h53 devant un fast food à proximité.

Ils sont où les Ricains?

Le Figaro révèle également des détails sur la tuerie survenue dans la salle de concert du Bataclan. Apparemment ce n'est pas un hasard si les terroristes ont visé cette soirée où se produisait le groupe américain Eagles of Death Metal. Des témoins cités dans le rapport d'enquête ont affirmé avoir entendu les djihadistes demander: «Il est où le chanteur, ils sont où les Ricains ? C'est un groupe américain, avec les Américains, vous bombardez, donc on s'en prend aux Américains et à vous».

Par ailleurs, ils ont disposé devant les portes et les fenêtres de la salle de concert «plusieurs personnes en guise de boucliers humains» afin d'éviter un assaut des forces de l'ordre. «Celui qui bouge, je le tue», a lancé un terroriste. «Vous allez payer pour la Syrie et l'Irak (…) Nous, on n'est pas en Syrie, mais on agit ici. Vous nous faites ça, on vous fait ça…», ont-ils répété. Au final, 98 personnes ont trouvé la mort dans cette salle parisienne.

400 coups de feu

Enfin, on apprend que le commando qui a visé les terrasses parisiennes le soir du 13 novembre a ouvert le feu à plus de 400 reprises en l'espace de seulement 20 minutes, entre 21h20 et 21h40. (nxp)

Créé: 28.12.2015, 11h01

Articles en relation

L'épouse d'un djihadiste du Bataclan écrit sa fierté

Attentats de Paris Dans des courriels à une connaissance, découverts par les enquêteurs, l'épouse de Samy Amimour se dit fière de son mari. Plus...

L'un des kamikazes du Bataclan enterré en toute discrétion

France L'un des trois auteurs de la tuerie dans la salle de concerts parisienne, Samy Amimour, a été inhumé jeudi en toute discrétion au cimetière de la Courneuve, en banlieue de Paris. Plus...

Le SMS du Bataclan envoyé à un numéro belge

Attentats à Paris Cinq personnes ont été libérées à Bruxelles dans l'enquête sur les attentats de Paris. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.