Aux «fake news», préférez les «infox»

FranceUne commission française dit préférer l'utilisation du terme «infox» à celui de l'anglais «fake news».

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l'expression «fake news», préférez le terme «information fallacieuse» ou le néologisme «infox», a statué jeudi à Paris la commission d'enrichissement de la langue française (CELF). Il est également possible de parler de «fausse nouvelle» ou d'«information fausse».

«Information fallacieuse» et «infox» doivent être utilisés lorsqu'il s'agit de désigner une information mensongère ou délibérément biaisée, précise la commission dans une recommandation publiée au Journal officiel, «répandue par exemple pour favoriser un parti politique au détriment d'un autre, pour entacher la réputation d'une personnalité ou d'une entreprise, ou encore pour contredire une vérité scientifique établie».

Le néologisme «infox», invariable, forgé à partir des mots «information» et «intoxication», était déjà cité dans la proposition de loi sur les fausses nouvelles. «L'expression anglo-saxonne 'fake news', qui désigne un ensemble de procédés contribuant à la désinformation du public, a rapidement prospéré en français. Voilà une occasion de puiser dans les ressources de la langue pour trouver des équivalents français», souligne la commission.

On pourra aussi recourir à d'autres termes existants, précise la CELF, comme «nouvelle fausse», «fausse nouvelle», «information fausse» ou «fausse information». Ils figurent déjà dans la loi française de 1881 sur la liberté de la presse ainsi que dans le code électoral, le code pénal ou le code monétaire et financier.

Ces mots ne sont d'usage obligatoire que dans les administrations et les établissements de l'État, en France, mais ils peuvent servir de référence, en particulier pour les traducteurs et les rédacteurs techniques, précise le site officiel. (ats/nxp)

Créé: 05.10.2018, 02h36

Articles en relation

Fake news: Facebook épingle l'Iran et la Russie

Désinformation Facebook a annoncé mardi avoir stoppé des campagnes de désinformation iraniennes et russes visant plusieurs pays. Plus...

WhatsApp agit contre les «fake news» en Inde

Messagerie La messagerie veut limiter les transferts de messages en Inde, après des meurtres déclenchés par de fausses rumeurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...