Baisse des défections de Nord-Coréens

Corée du NordLe renforcement des contrôles du côté nord-coréen de la frontière avec la Chine a fait diminuer le nombre de défections.

Des soldats applaudissent leur leader Kim Jong-un. (Image diffusée le 10 juillet 2017)

Des soldats applaudissent leur leader Kim Jong-un. (Image diffusée le 10 juillet 2017) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le nombre de Nord-Coréens qui ont fait défection a fortement diminué cette année en raison d'un renforcement des contrôles du côté nord-coréen de la frontière avec la Chine, affirment mercredi des responsables sud-coréens.

La zone démilitarisée (DMZ) entre les deux Corées est un des lieux les plus fortifiés au monde, et l'écrasante majorité des Nord-Coréens voulant passer au Sud le font en allant d'abord par la Chine - où ils risquent d'être renvoyés chez eux s'ils sont arrêtés - et en transitant par un pays tiers.

De janvier à juin, 593 Nord-Coréens sont entrés en Corée du Sud, un chiffre en baisse de 20,8% sur un an, selon des statistiques compilées par le ministère sud-coréen de l'Unification.

Majorité de femmes

La très grande majorité (85%) sont encore des femmes. Il est plus difficile pour les hommes de fuir car leur absence de leur lieu de travail est plus vite repérée.

«Un contrôle plus étroit de la population et une surveillance plus forte des frontières ont augmenté le risque pour les personnes envisageant une défection», a déclaré à l'AFP un responsable du ministère.

L'Institut coréen pour l'unification nationale, financé par Séoul, affirme dans un rapport que le Nord a renforcé la surveillance de ses frontières et installé des clôtures électrifiées le long du fleuve Tumen qui marque la démarcation avec la Chine.

Au total, depuis la fin de la Guerre de Corée (1950-1953), 30'805 Nord-Coréens ont fui la pauvreté et la répression pour s'établir dans le Sud, la plupart pendant la famine des années 1990. (afp/nxp)

Créé: 12.07.2017, 05h38

Articles en relation

Un missile pourrait frapper la Californie sous deux ans

Corée du Nord Pyongyang pourrait être en mesure de toucher la côte ouest des Etats-Unis en corrigeant les défauts de la fusée intercontinentale lancée il y a une semaine, estime un expert américain. Plus...

Pyongyang met les Etats-Unis en garde

Corée du Nord Le gouvernement de Kim Jong Un accuse les Etats-Unis et la Corée du Sud de faire progresser le risque d'une guerre nucléaire. Plus...

«Il faut faire quelque chose sur la Corée du Nord»

Sommet du G20 Donald Trump a estimé auprès de son homologue chinois Xi Junping qu'il était temps d'agir au sujet de la crise nord-coréenne. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La question de la présence tessinoise réglée, celle de la place des femmes au Conseil fédéral va rapidement se poser. D'autant que trois vacances sont attendues d'ici 2019. Tour d'horizon des principales candidates.
(Image: Bénédicte) Plus...