Bernadette Chirac soignée pour une bronchite

FranceLa femme de l'ancien président Jacques Chirac est restée quelques jours à l'hôpital la semaine dernière.

Bernadette Chirac.

Bernadette Chirac. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bernadette Chirac a été hospitalisée quelques jours la semaine dernière pour une «très forte bronchite», a-t-on appris mardi auprès de sa famille.

Mme Chirac «souffrait d'une forte bronchite depuis trois semaines» et a été hospitalisée entre lundi et vendredi, a précisé sa famille à l'AFP, précisant qu'elle se reposait chez elle depuis vendredi.

Samedi, la fille du couple Chirac, Claude, avait déjà expliqué l'absence de sa mère à Meymac, en Corrèze, où elle apportait son soutien à Alain Juppé, par la fatigue de cette dernière à la suite d'une bronchite.

A propos de son père, elle avait assuré: «Il va plutôt, franchement bien.» «Il a dû surmonter un moment un peu difficile (...) avec une infection pulmonaire, un peu sévère, mais honnêtement, il est quand même très, très solide parce qu'il va plutôt bien», avait-elle insisté.

L'ancien chef de l'État était sorti le 13 octobre de l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière où il avait été hospitalisé plus de trois semaines pour une «infection pulmonaire».

(afp/nxp)

Créé: 08.11.2016, 15h26

Articles en relation

Jacques Chirac est rentré chez lui

France Hospitalisé pour une infection pulmonaire, l'ancien président va poursuivre sa convalescence chez lui. Plus...

Bernadette Chirac a été à son tour hospitalisée

Paris Le séjour doit permettre à l'ancienne Première Dame de récupérer, après les ennuis de santé de son époux, Jacques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.