Bernard Tapie sera fixé sur son sort en juillet

FranceBernard Tapie est jugé pour «escroquerie» et «détournement de fonds publics» dans l'affaire de l'arbitrage du Crédit Lyonnais.

«Bernard Tapie n'est pas un escroc», a tonné son avocat lors de sa plaidoirie devant le tribunal.

«Bernard Tapie n'est pas un escroc», a tonné son avocat lors de sa plaidoirie devant le tribunal. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ni «stratagème», ni «magouille»: les avocats de l'ancien ministre français Bernard Tapie ont vivement contesté jeudi à Paris tout «trucage» dans l'arbitrage qui avait octroyé 403 millions d'euros en 2008 à l'homme d'affaires, au dernier jour de son procès à Paris pour «escroquerie».

«Bernard Tapie n'a commis aucune infraction quelconque. Bernard Tapie n'est pas un escroc», a tonné dès le début de sa plaidoirie devant le tribunal correctionnel Me Hervé Temime, l'un des défenseurs de l'homme d'affaires affaibli, à 76 ans, par un double cancer.

Ce dernier sera fixé sur son sort le 9 juillet.

Le parquet a requis lundi soir cinq ans de prison contre lui pour sanctionner la mise en place d'un arbitrage «truqué», qui lui avait notamment accordé 45 millions pour son préjudice moral, afin de solder son vieux litige avec la banque Crédit Lyonnais, lié à la revente de la société Adidas dans les années 1990.

«Peines extravagantes»

Des peines de prison ont également été demandées contre quatre de ses co-prévenus. Trois ans d'emprisonnement dont 18 mois avec sursis ont notamment été requis à l'encontre du PDG d'Orange Stéphane Richard, directeur de cabinet de Christine Lagarde, ministre de l'Economie de l'entrée en arbitrage.

Ces «peines extravagantes» viennent «compenser la faiblesse de l'accusation», «vide de preuves», a fustigé Me Temime. Près de lui, M. Tapie, costume bleu sombre et écharpe nouée autour du cou, acquiesce à chacun des propos, sourire en coin, le regard souvent tourné vers la partie adverse.

Si l'arbitrage controversé a été annulé définitivement au civil pour «fraude», et que M. Tapie a été condamné à rembourser les sommes perçues, le tribunal correctionnel n'est pas «une chambre d'enregistrement», a déclaré Hervé Temime. «Sur un plan pénal, il n'est pas possible de condamner M. Tapie», a ajouté le pénaliste.

Dix ans de procédures

Pour l'avocat, l'ancien ministre, fils d'ouvrier et petit-fils de cheminot, «fait l'objet et depuis longtemps d'un délit de sale gueule, d'un déni de classe». «Il a toujours subi un traitement ad hominem», a déploré Me Temime, qui poursuivait sa plaidoirie en milieu d'après-midi.

Avant lui, Me Julia Minkowski avait rappelé le contexte de l'arbitrage, après plus de dix ans de procédures judiciaires contre l'ex-banque publique et le Consortium de réalisation (CDR) chargé de gérer son passif.

«Evidemment, il part favori dans cet arbitrage. Pas parce qu'il a magouillé, mais parce que devant les autorités judiciaires, on lui a toujours donné raison». S'estimant floué lors de la cession d'Adidas, «il est certain de son bon droit», a lancé l'avocate.

Dans cette affaire, «on essaye de chercher dans le moindre petit détail pour dire tout est stratagème, tout est magouille», mais «ça ne tient pas», selon Me Minkowski. (afp/nxp)

Créé: 04.04.2019, 18h30

Articles en relation

Cinq ans de prison ferme requis contre Tapie

Affaire du Crédit Lyonnais L'homme d'affaires Bernard Tapie et le PDG d'Orange Stéphane Richard sont jugés pour l'affaire du Crédit Lyonnais. Plus...

«Mon rôle, c'est de faire ce que la ministre souhaite»

Procès de l'arbitrage Tapie Le PDG d'Orange, jugé aux côtés de Bernard Tapie, a déclaré devant les juges ce mercredi n'avoir été que l'«exécutant» de l'ex-ministre Christine Lagarde. Plus...

Tapie: «C'est incroyable, c'est un scandale!»

France Pour le deuxième jour de son procès, mardi, l'homme d'affaires Bernard Tapie a manifesté son agacement. Plus...

Bernard Tapie est jugé pour escroquerie

France Plus de dix ans après l'arbitrage qui lui avait accordé 403 millions d'euros pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais, le procès de Bernard Tapie s'est ouvert à Paris. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...