Brigitte Bardot interpelle les politiques

FranceL'ex-star a appelé à «se bouger un peu», concernant la souffrance que l'on inflige aux animaux.

Brigitte Bardot défend la cause animale depuis de nombreuses années.

Brigitte Bardot défend la cause animale depuis de nombreuses années. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'ancienne actrice française Brigitte Bardot accuse les politiques français de ne rien faire pour mettre un terme à «l'atroce souffrance» des animaux dans les abattoirs, les élevages et les cirques, dans une tribune mercredi, à deux mois de l'élection présidentielle.

«Les gouvernements passent et la douleur (des animaux) reste !», écrit l'égérie de la cause animale, appelant les «politiques, ceux qui ont le pouvoir et ne font rien», à se «bouger un peu».

«Qu'avez-vous fait, ô ministres intègres, depuis les images dantesques des découpages à vif des animaux dans les abattoirs, passées à la TV? Vous avez fait du bla-bla-bla, rien de concret, immédiat, afin de mettre un terme urgent à ces scandaleuses atrocités qui se perpétuent jour après jour», lance-t-elle dans ce texte diffusé via son compte Twitter.

Brigitte Bardot interpelle également les «conseillers vertueux» sur les «images cruelles» de visons d'élevage «jetés aux chiens» qui «ont scandalisé l'opinion publique» et sur «l'atroce souffrance des lapins encore épluchés vivants».

Vidéos choc

Une association française militant pour le bien-être animal et l'abolition de la consommation de viande, L214, a diffusé ces derniers mois plusieurs vidéos choc montrant différents cas de maltraitance animale dans des abattoirs en France qui ont suscité l'émoi.

Leur diffusion a conduit à des inspections, à des fermetures d'abattoirs et au lancement d'une enquête parlementaire sur la souffrance des animaux de boucherie.

Quant aux «animaux sauvages incarcérés dans les cirques, esclaves soumis d'un dressage douloureux, qu'attendez-vous pour les interdire comme l'ont déjà fait la plupart des pays de l'UE, à commencer par la proche Belgique ?», demande l'ancienne actrice.

«En cette période électorale, le public vous jugera sur vos actes concernant aussi les animaux dont personne ne parle dans les beaux discours dont vous nous saoulez !», avertit Brigitte Bardot, en rappelant que le code pénal «condamne la cruauté et la maltraitance envers les animaux». (AFP/nxp)

Créé: 22.02.2017, 11h58

Articles en relation

Brigitte Bardot demande la grâce présidentielle

Bouquetins abattus dans les Alpes L'ancienne actrice française et égérie de la cause animale a demandé vendredi à François Hollande d'accorder une «grâce présidentielle» à des caprins. Plus...

Et Brigitte Bardot créa le mythe «BB»

Anniversaire Icône adulée des années 1960 par sa sensualité exacerbée, Brigitte Bardot fête dimanche ses 80 ans. Plus...

Brigitte Bardot tresse des louanges à François Hollande

Défense des animaux Brigitte Bardot, qui avait annoncé qu'elle voterait pour Marine Le Pen à la présidentielle de 2012, a rendu un hommage inattendu à François Hollande, «le seul président qui respecte les choses que je lui demande». Plus...

Bardot écrit dans une lettre ouverte ses dernières volontés

France L'ancienne actrice demande au gouvernement français de mettre fin à l'abattage rituel. Elle souhaite aussi la fermeture des abattoirs de chevaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...