Castaner: «Ma sécurité est toujours assurée»

PolémiqueLe ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a été vu en train de s'éclater dans un club avec une jeune inconnue. Cela suscite des interrogations sur sa sécurité.

La soirée bien arrosée de Christophe Castaner dans une discothèque fait des vagues.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Christophe Castaner a affirmé vendredi à Saint-Astier (Dordogne), à propos de photos publiées de lui en boîte de nuit, qu'il n'y avait «pas de polémique» et que sa sécurité était «assurée», quelques heures après que le Premier ministre lui eut accordé «toute sa confiance».

«Il n'y a pas de polémique, ma sécurité est toujours assurée. Mais nous étions dans un lieu privé, un restaurant, et elle sait se faire efficace et discrète», a affirmé devant la presse le ministre de l'Intérieur qui célébrait en Dordogne les 50 ans du Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG).

Les magazines people «Voici»et «Closer» ont publié des photos du ministre embrassant une jeune femme lors d'une soirée dans une discothèque parisienne, dans la nuit de samedi à dimanche, après la 17e journée de mobilisation des «gilets jaunes».

«Une proximité extrêmement rapide qui pose une question de sécurité évidente pour le ministre de l'Intérieur, non accompagné», affirme l'hebdomadaire «Closer». Selon le magazine people «Voici», «Pour plus de discrétion, le ministre a laissé ses deux officiers de sécurité à la porte du restaurant».

«Etre ministre de l'Intérieur, c'est l'être 7 jours sur 7, 24 heures sur 24», a affirmé le ministre, «mais cela ne m'empêche pas de répondre à une invitation à un anniversaire dans un restaurant, et de pouvoir m'y rendre librement. Le reste relève de la vie privée».

«Aucun commentaire»

«Ce qui compte, c'est la capacité du ministre à être dans la totalité de l'exercice de ses fonctions. C'est mon cas, 7 jours sur 7, 24h sur 24h», a-t-il martelé.

Vendredi matin, le Premier ministre Edouard Philippe a affirmé sur Europe 1 qu'il n'avait «aucun commentaire à faire sur la vie privée de Christophe Castaner, et que le ministre de l'Intérieur avait toute (sa) confiance».

«Je crois qu'il n'y a pas de questions autour de sa sécurité», a encore affirmé Edouard Philippe sur Europe 1.

Interrogé sur un éventuel problème d'«exemplarité» de son ministre, le Premier ministre a de nouveau fait valoir qu'il n'avait «aucun commentaire» à faire sur ce qui relève selon lui de la «vie privée» de M. Castaner. (afp/nxp)

Créé: 15.03.2019, 14h25

Articles en relation

Une «violence insupportable» à Lyon

Crise des gilets jaunes Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a fermement condamné l'attaque d'un fourgon des forces de l'ordre lors d'une manifestation des «gilets jaunes». Plus...

Castaner réagit à la revendication de l'EI

Attentat de Strasbourg Pour le ministre de l'Intérieur, la revendication de l'attentat de Strasbourg par le groupe Etat islamique était «totalement opportuniste». Plus...

Castaner: «Il faut que l'école soit protégée»

France Le ministre de l'Intérieur français n'exclut pas la présence de forces de l'ordre dans les écoles après l'agression d'une enseignante. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 21 mars 2019.
(Image: Bénédicte ) Plus...