Corruption: 24 ans de prison pour l'ex-présidente

Corée du SudL'ancienne présidente sud-coréenne Park Geun-hye a été jugée coupable de corruption et d'abus de pouvoir vendredi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancienne présidente sud-coréenne, Park Geun-hye, a été vendredi condamnée à 24 ans de prison pour corruption. Elle est impliquée dans un vaste scandale de trafic d'influence qui a secoué l'économie et l'élite politique du pays.

Première femme élue présidente en Corée du Sud, Mme Park, qui avait été destituée et arrêtée en mars 2017, a été jugée coupable de corruption, abus de pouvoir ou encore coercition par le tribunal. Il lui a aussi infligé une amende de 18 milliards de won (13 millions d'euros).

«Fille de la Nation»

Le juge Kim Se-yoon a notamment affirmé que Mme Park avait contraint des entreprises sud-coréennes à verser des dizaines de milliards de wons à deux fondations contrôlées par sa confidente de l'ombre et «amie de 40 ans», Choi Soon-sil. «L'accusée a illégalement usé de son autorité présidentielle à la demande de Mme Choi pour obliger des entreprises à donner de l'argent aux fondations», a affirmé le magistrat. «Les entreprises ont été contraintes de donner des sommes importantes d'argent et l'accusée a laissé Mme Choi contrôler les fondations alors qu'elle n'avait pas le droit de le faire».

«Les sommes que l'accusée a reçues ou demandées en collaboration avec Mme Choi s'élèvent à plus de 23 milliards de wons», a poursuivi le juge. «Je condamne l'accusée à 24 ans de prison et 18 milliards de wons d'amendes».

La fille aînée du dictateur militaire Park Chung-Hee, qui avait accédé en 2013 à la fonction suprême en se drapant dans l'habit de l'incorruptible «Fille de la Nation», a été emportée dans un scandale qui a de nouveau illustré les liens malsains entre le pouvoir politique local et les grands conglomérats.

Le parquet avait demandé 30 ans de prison ainsi que 118,5 milliards de wons (89 millions d'euros) d'amende contre Mme Park, en estimant qu'elle devait porter, en sa qualité d'ancienne présidente, la responsabilité du scandale. Jugée dans un procès distinct, Mme Choi a écopé en février de 20 ans d'emprisonnement. (afp/nxp)

Créé: 06.04.2018, 08h11

Articles en relation

La confidente de l'ex-présidente condamnée

Corée du Sud Une proche de l'ancienne dirigeante de Séoul a écopé de 20 ans de prison pour s'être mêlée des affaires de l'Etat. Plus...

L'ex-présidente Park Geun-Hye inculpée

Corée du Sud Déjà sous le coup de multiples chefs d'inculpation, Park Geun-Hye a détourné les fonds spéciaux des renseignements. Plus...

Prison requise contre la «Raspoutine»

Corée du Sud Choi Soon-Sil est accusée de collusion avec Park Geun-Hye pour avoir extorqué des millions de dollars de conglomérats. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...