Des milliers d'Européens tués par la pollution

EnvironnementSelon un rapport de l'AEE, en 2015, les particules fines ont causé 422'000 décès dans 41 pays européens, dont 4200 en Suisse.

L'Agence européenne de l'environnement (AEE) a rendu son rapport annuel ce lundi, et il est alarmant.

L'Agence européenne de l'environnement (AEE) a rendu son rapport annuel ce lundi, et il est alarmant. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La qualité de l'air s'est améliorée en Europe, selon un rapport de l'Agence européenne de l'Environnement (AEE). Mais le processus est trop lent et la pollution atmosphérique reste la première cause environnementale de décès prématurés. La Suisse est aussi touchée.

Cette étude a analysé la qualité de l'air en Europe entre 2000 et 2016. Les données de plus de 2500 stations de surveillance réparties sur tout le continent y sont exploitées. Les estimations présentées portent précisément sur l'année 2015.

Conclusion: malgré des améliorations - les concentrations de particules fines (PM2,5), de dioxyde d'azote (NO2, émis par les moteurs diesel) et d'ozone (O3) ont légèrement reculé dans l'air européen - la qualité de l'air est globalement inférieure aux normes autorisées par l'Union européenne et de celles recommandées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), encore plus strictes, en de nombreux endroits.

«Tueur invisible»

Dans le détail, l'AEE estime ainsi que les particules fines ont été responsables d'environ 422'000 morts prématurées dans les 41 pays européens passés au crible dont 391'000 au sein des 28 pays de l'Union européenne. Le chiffre, conséquent, représente tout de même une «réduction d'un demi-million de décès prématurés par an» par rapport à 1990, est-il précisé dans le communiqué de l'AEE.

Le nombre de morts prématurées liées au NO2 est, lui, estimé à 79'000 dans les 41 pays européens étudiés (76'000 pour l'UE). Enfin, concernant l'ozone le nombre est estimé à 17'700 décès (16'400 pour l'UE). «La pollution de l'air est un tueur invisible et nous devons redoubler d'efforts pour nous attaquer à ses causes», a déclaré Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l'AEE.

En Suisse précisément, les particules fines ont causé la mort prématurée de 4200 personnes en 2015, le dioxyde d'azote a provoqué le décès de 1000 personnes et les concentrations d'ozone ont en tué 300.

Les effets estimés des différents polluants ne peuvent toutefois pas être simplement additionnés afin d'obtenir une vue d'ensemble de l'impact sur la santé, prévient l'agence européenne. En effet, les concentrations de particules fines et de dioxyde d'azote étant (parfois fortement) corrélées, «procéder de la sorte pourrait entraîner un double comptage», écrit-elle.

Paris, Berlin, Londres, Rome épinglés

Le transport routier est l'une des principales sources de pollution de l'air en Europe, avec l'agriculture, la production d'énergie, l'industrie. Les Européens qui vivent en ville, où les émissions liées au transport routier (plus nocives car au niveau du sol) sont les plus importantes, sont particulièrement affectés.

L'AEE estime que 6% de la population urbaine de l'UE, contre 7% un an plus tôt, sont exposés à des niveaux de particules PM2,5 (particules très fines composées de poussière, de fumée, de suie ou de pollen) supérieurs aux limites autorisées. Une proportion qui monte à 74% de cette même population comparé aux recommandations de l'OMS (chiffres 2016).

La part de la population urbaine touchée par des concentrations excessives de dioxyde d'azote est de 7%, contre 9% en 2015. Mi-mai, six pays avaient été renvoyés devant la Cour de justice de l'UE pour avoir manqué à leurs obligations en matière de qualité de l'air: la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Italie, la Hongrie et la Roumanie. (afp/nxp)

Créé: 29.10.2018, 06h58

Articles en relation

L'UE s'accorde sur les émissions des voitures

Pollution Les pays de l'Union européenne ont bouclé mardi un accord au forceps pour réduire de 35% les émissions des voitures neuves en 2030. Plus...

Lien entre pollution et cancer de la bouche

Santé La pollution de l'air engendre un risque accru de cancer de la bouche, selon une étude publiée mercredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...