Des prières pour «sauver l'Europe de l'islamisation»

Pologne À l'appel d'une fondation, des milliers de polonais catholiques ont prié le long des frontières du pays pour «que l'Europe reste l'Europe».

Au total 22 diocèses jouxtant les frontières participent à l'événement. (Samedi 7 octobre 2017)

Au total 22 diocèses jouxtant les frontières participent à l'événement. (Samedi 7 octobre 2017)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des milliers de catholiques polonais ont formé samedi des chaînes humaines aux frontières de leur pays. Ils ont récité ensemble le chapelet et prié Dieu de «sauver la Pologne et le monde», à l'appel d'une fondation, Dios Solo Basta.

«Le rosaire aux frontières» est une initiative de prière purement religieuse aux yeux de l'épiscopat, mais pour les milieux ultra-catholiques et nombre de participants, la récitation du rosaire serait une arme spirituelle de choix contre ce qu'ils considèrent comme l'islamisation de la Pologne et de l'Europe.

L'objectif était d'avoir des points de prière aussi nombreux que possible sur les 3511 kilomètres des frontières polonaises avec l'Allemagne, la République tchèque, la Slovaquie, l'Ukraine, le Belarus, la Lituanie, la Russie et la mer Baltique.

En mer, des marins sur des bateaux de pêche s'y sont joints. Sur des rivières, des kayaks et des voiliers ont aussi formé des chaînes, selon les médias publics qui ont largement suivi l'évènement.

Pour que l'Europe reste l'Europe

Lors d'une messe retransmise en direct par la puissante chaîne catholique conservatrice Radio Maryja, l'archevêque de Cracovie Marek Jedraszewski a déclaré notamment prier «pour les autres nations européennes, pour qu'elles comprennent qu'il faut retourner aux racines chrétiennes, pour que l'Europe reste l'Europe».

Cependant, «l'objectif principal de cette manifestation est de prier pour la paix», a rappelé le président de la conférence épiscopale de Pologne, l'archevêque Stanislaw Gadecki, interviewé par la chaîne commerciale RMF FM.

La date du 7 octobre n'a pas été choisie au hasard. C'est celle de la fête du Rosaire de la Vierge Marie, célébrant la victoire en 1571 de la chrétienté sur les Turcs lors de la bataille navale de Lépante.

La menace de l'islam

Une victoire (attribuée à l'époque par l'Eglise à la récitation du chapelet) «qui a sauvé l'Europe de l'islamisation», rappellent les organisateurs - la fondation Solo Dios Basta créée par deux jeunes vidéastes - sur la page web de l'événement.

L'islam est perçu comme une menace par bon nombre de Polonais, tandis que le gouvernement conservateur nationaliste, soutenu par une partie importante de l'opinion, refuse d'accueillir des migrants sur le sol national, où les musulmans sont pratiquement absents.

Au total 22 diocèses jouxtant les frontières participent à l'événement. Les fidèles se sont rassemblés dans quelque 200 églises pour assister d'abord à une conférence et une messe avant de se rendre à la frontière même pour y réciter leur chapelet.

Des prières ont été dites aussi dans les chapelles de quelques aéroports internationaux. Des paroisses polonaises à l'étranger, jusqu'en Nouvelle-Zélande, ont annoncé leur participation à distance. (ats/nxp)

Créé: 07.10.2017, 16h10

Articles en relation

L'Allemagne estime ne rien devoir à la Pologne

Diplomatie La question des réparations de guerre, évoquée récemment par la Pologne, est réglée «depuis 1953» pour Berlin. Plus...

Crise migratoire: les pays de l'Est désavoués

UE La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a rejeté mercredi un recours de la Hongrie et de la Slovaquie, avec le soutien de la Pologne, contre le plan de répartition des réfugiés. Plus...

Bruxelles prête à sanctionner la Pologne

Union européenne L'UE a mis en garde mercredi les autorités polonaises quant à la réforme de la justice, qui pourrait valoir au pays la suspension de ses droits de vote. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...