Deux villages prorégime assiégés

SyrieDans le nord-ouest de la Syrie, les villages de Foua et Kafraya ont subi une attaque de djihadistes, dans la nuit de samedi à dimanche.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des combats meurtriers ont éclaté après une offensive nocturne de djihadistes contre deux villages prorégime qu'ils assiègent depuis des années dans le nord-ouest de la Syrie en guerre, a rapporté dimanche une ONG.

Les villages de Foua et Kafraya sont deux des rares poches contrôlées par le régime de Bachar el-Assad dans la province d'Idleb, autrement presque entièrement sous domination de différents groupes djihadistes et rebelles.

Ligne de front calme

La ligne de front autour de ces localités avait été relativement calme ces dernier mois, mais tard samedi soir des combattants du groupe Hayat Tahrir al-Cham (HTS), ancienne branche d'Al-Qaïda en Syrie, «ont commencé à bombarder lourdement les deux villages», a indiqué le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) Rami Abdel Rahmane.

«Ils sont également entrés à Foua pour attaquer les combattants locaux», a-t-il poursuivi estimant qu'il s'agit de l'offensive la plus violente depuis trois ans contre ces localités.

Les combats qui se sont poursuivis dimanche ont fait six morts parmi les combattants prorégime et au moins trois au sein du groupe djihadiste, .

Tactique de guerre

Environ 10'000 personnes, en majorité de confession chiite, vivraient actuellement dans ces villages qui sont, selon les Nations unies, les dernières zones encore assiégées en Syrie. Le siège de villes et villages a été utilisé comme tactique de guerre dans le conflit qui ravage ce pays depuis 2011, en particulier par le régime syrien.

Après des mois de siège suivies de campagne de bombardements intenses, comme dans la Ghouta orientale près de Damas, le pouvoir a contraint les rebelles et les civils à accepter des accords d'évacuation. Le sort de Foua et Kafraya a été lié dans le passé à ce type d'accords.

Accord d'évacuation

En avril 2017, en vertu d'un compromis croisé parrainé par l'Iran et le Qatar, parrains respectifs du régime et des insurgés, près de 11'000 combattants et civils étaient sortis de deux localités rebelles assiégées près de Damas, Madaya et Zabadani, ainsi que de Foua et Kafraya.

Des malades de Foua et Kafraya ont également pu sortir de ces villages cette année en échange d'un accord d'évacuation de djihadistes de Damas. (afp/nxp)

Créé: 10.06.2018, 11h41

Galerie photo

Washington, Paris et Londres mènent des frappes en Syrie

Washington, Paris et Londres mènent des frappes en Syrie Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont déclenché dans la nuit de vendredi 13 à samedi 14 avril 2018 des frappes concertées en Syrie contre le régime de Bachar al-Assad.

Articles en relation

Plus de 40 civils tués par des raids russes

Syrie Des bombardements attribués à l’aviation russe ont fait plusieurs dizaines de morts jeudi soir dans la province d'Idleb, dans le Nord. Plus...

Un improbable refuge pour chats en Syrie

Guerre Passionné par les chats, un Syrien prend soin de dizaines de chats abandonnés dans la zone rebelle d'Alep. Plus...

Le mois le moins meurtrier pour les civils depuis 2011

Syrie Avec 244 civils tués, le mois de mai a été le moins sanglant dans le pays depuis le soulèvement contre Bachar el-Assad il y a 7 ans. Plus...

Sommet du désarmement: les USA claquent la porte

Genève Les Etats-Unis ont quitté la Conférence du désarmement et vont boycotter les nouveaux organes à cause de l'utilisation d'armes chimiques par la Syrie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...