Droit d'asile: accord entre Washington et le Guatemala

ImmigrationCet accord fait du Guatemala un «pays tiers sûr», où les migrants en direction des USA devront déposer leurs demandes d’asile.

Le président américain sert la main du ministre guatémaltèque de l’intérieur Enrique Degenhart à Washington, le 26 juillet 2019.

Le président américain sert la main du ministre guatémaltèque de l’intérieur Enrique Degenhart à Washington, le 26 juillet 2019. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Guatemala et les Etats-Unis ont conclu vendredi un accord sur le droit d'asile. Selon Washington, le document devrait contribuer à résoudre la crise migratoire à sa frontière avec le Mexique.

Le Guatemala sera dorénavant considéré comme un «pays tiers sûr» auprès duquel les demandeurs d'asile devront effectuer leurs premières démarches, a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche Stephanie Grisham. Cet accord permettra «de garantir la sécurité aux demandeurs d'asile légitimes et de mettre fin aux fraudes à l'asile et aux abus du système», a promis le président américain Donald Trump.

A la mi-juillet, le président guatémaltèque Jimmy Morales avait renoncé à signer un tel accord avec Washington devant l'opposition de la cour constitutionnelle de son pays. Aucune précision n'a été donnée vendredi sur la conformité du nouvel accord avec cette décision de la haute cour du Guatemala.

Flambée de migrants

«Cet accord clé va mettre fin aux affaires des coyotes et des trafiquants», a ajouté le président américain, en référence aux groupes criminels qui organisent le transit des migrants.

Les Etats-Unis sont confrontés à une flambée du nombre de migrants qui cherchent à franchir sa frontière sud, celle qui les sépare du Mexique. En juin, les services de police aux frontières ont arrêté 104'000 personnes qui cherchaient à entrer illégalement aux Etats-Unis. Ils avaient été 144'000 le mois précédent.

Ces migrants ne font que transiter par le Mexique. Pour leur immense majorité, ils viennent du Honduras, du Salvador et du Guatemala, trois pays d'Amérique centrale, dont ils fuient la violence. C'est pourquoi l'octroi au Guatemala du statut de «pays tiers sûr», où les migrants devraient effectuer une demande d'asile, suscite des inquiétudes et des critiques. L'ONG Refugees International a jugé cette annonce «très alarmante». Elle a estimé que le Guatemala n'était «en aucun cas sûr pour les réfugiés et les demandeurs d'asile». (ats/nxp)

Créé: 27.07.2019, 00h35

La Cour suprême autorise Trump à utiliser des fonds de l'armée pour le mur

La Cour suprême américaine a autorisé vendredi l'utilisation par l'administration Trump de 2,5 milliards de dollars venus du Pentagone pour construire le mur à la frontière avec le Mexique, une décision saluée par le président des Etats-Unis. «Wow! Grande victoire sur le mur», s'est tout de suite félicité, sur Twitter, le locataire de la Maison Blanche. Le président avait invoqué l'«urgence nationale» afin de pouvoir recourir à des fonds destinés à l'armée pour faire avancer sa construction en contournant le refus du Congrès de le financer. Pour une majorité des juges de la Cour suprême - qui a basculé dans le camp conservateur - les plaignants ne peuvent contester l'attribution de ces fonds car «le gouvernement a fait, à ce stade une démonstration suffisante» du bien-fondé de leurs arguments.

Articles en relation

Trump horrifié par la photo des migrants noyés

Etats-Unis Après la noyade d'un migrant salvadorien et de sa fille de 2 ans, les Etats-Unis sont partagés entre l'émoi et la colère. Plus...

Un migrant de 16 ans meurt en détention

Etats-Unis Le Guatémaltèque Carlos Vasquez est le cinquième migrant mineur à mourir en détention à la frontière avec le Mexique. Plus...

Des Marines arrêtés pour trafic de migrants

Etats-Unis 16 soldats américains ont été arrêtés, dont certains pour avoir participé à un trafic d'immigration clandestine depuis le Mexique. Plus...

Migrations: «Progrès significatifs» du Mexique

Etats-Unis Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a reconnu dimanche «les progrès significatifs» du Mexique dans la lutte contre l'immigration illégale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...