Facebook investit à Singapour

AsieLe réseau social va investir 1 milliard de dollars dans un centre de données à Singapour. Son premier en Asie et son 15e dans le monde.

Le nouveau centre à Singapour hébergera les serveurs du géant technologique américain et ses services techniques.

Le nouveau centre à Singapour hébergera les serveurs du géant technologique américain et ses services techniques. Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le nouveau centre de données de Facebook, qui devrait être opérationnel vers 2022, doit être alimenté à 100% par des sources d'énergies renouvelables et sera adapté au climat tropical de la cité-Etat.

Il hébergera les serveurs du géant technologique américain et ses services techniques, a expliqué Thomas Furlong, vice-président de Facebook pour les infrastructures de centre de données, au cours d'une conférence de presse.

Le centre de 170'000 mètres carrés s'élèvera sur 11 étages et sera conçu pour résister aux températures élevées de Singapour avec un système de refroidissement innovant utilisant l'eau plutôt que l'air et adapté à l'humidité ambiante. Sa façade sera perforée pour permettre une meilleure circulation de l'air.

Le réseau social a pris le parti de développer ses propres infrastructures, pour qu'elles soient mieux adaptées et renforcer la sécurité des données. «Nous avons commencé à les construire nous-mêmes parce que nous voulons concevoir des centres de données très efficients et qui correspondent à nos besoins», a souligné le responsable.

Google aussi

Facebook, qui avait 2,23 milliards d'utilisateurs actifs à la fin juin, a choisi Singapour pour ses infrastructures solides, sa main d'oeuvre qualifiée et un climat de l'investissement favorable, selon Thomas Furlong.

Google a aussi construit deux centres de données dans la cité-Etat et vient d'annoncer qu'il comptait en construire un troisième, pour un investissement total de 850 millions de dollars.

Très populaire en Asie, le réseau social fondé par Mark Zuckerberg est aussi critiqué de façon croissante dans la région, notamment en Birmanie où il a été utilisé par l'armée et des extrémistes bouddhistes pour propager des messages de haine contre la minorité musulmane rohingya. (afp/nxp)

Créé: 06.09.2018, 11h05

Articles en relation

Facebook et Twitter font face au Congrès

Ingérences De nombreux élus du Congrès américain reprochent à Facebook et Twitter leur façon de lutter contre les ingérences. Plus...

Facebook contribue à «protéger la démocratie»

Etats-Unis Facebook contribue à «protéger la démocratie», a assuré mardi son patron Mark Zuckerberg dans une tribune. Plus...

Brève panne mondiale de Facebook

Etats-Unis Après des «problèmes de réseau», Facebook a été touché lundi par une brève panne mondiale. Plus...

Facebook et Twitter au Sénat le 5 septembre

Etats-Unis Des dirigeants de Facebook et Twitter seront auditionnés le 5 septembre au Sénat américain au sujet des opérations d'ingérence. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.