G20: l'accord de Paris reste une priorité

ClimatL'Europe ne va pas renoncer à cet accord sur la protection de l'environnement, même si les Etats-Unis l'ont dénoncé.

Le président français a réaffirmé son soutien à l'accord de Paris.

Le président français a réaffirmé son soutien à l'accord de Paris. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les responsables européens appelés à participer la semaine prochaine au sommet du G20 ont réaffirmé jeudi à Berlin leur engagement «très fort» en faveur de l'accord de Paris sur le climat. Le président français Emmanuel Macron a exprimé son espoir d'un infléchissement américain.

Lors d'une rencontre préparatoire dans la capitale allemande, tous les représentants concernés ont «réaffirmé» leur «engagement très fort pour l'accord de Paris», a déclaré à la presse le chef de l'Etat français. Il a ajouté avoir «l'espoir» «que les uns et les autres soient ramenés à la raison», une allusion aux Etats-Unis qui se sont retirés de l'accord.

Alors que cette question du climat risque d'être encore un point de discorde majeur au sommet des 7 et 8 juillet à Hambourg, un groupe d'experts, placé sous l'égide du G20, appelle les entreprises à plus de transparence sur l'impact des risques climatiques. Il recommande aux entreprises d'évaluer et de rendre public l'impact sur leur activité des risques climatiques afin de gagner en transparence, selon les conclusions de ses travaux dévoilées jeudi.

Milliardaire à la tête du groupe

Ce groupe de travail est coordonné par le milliardaire américain Michael Bloomberg. Il avait été lancé lors de la COP21 à Paris en 2015 sous l'égide du Conseil de stabilité financière (FSB), présidé par Mark Carney, gouverneur de la banque centrale britannique.

Les conclusions finales du groupe de travail sur les informations financières liées au climat (TCFD: Task-force on climate-related financial disclosures) seront présentées dans un rapport au sommet du G20 à Hambourg.

Protectionnisme dénoncé

Angela Merkel a mis en garde jeudi contre les tendances au «protectionnisme» et à l'«isolationnisme» avant le prochain sommet du G20 en Allemagne. La chancelière allemande a ainsi adressé une critique à peine voilée au président américain Donald Trump qui participera à la réunion.

Aucun des défis auxquels est confronté le monde «ne connaît de frontière», a déclaré la chancelière allemande à la chambre des députés à Berlin à propos de la réunion des dirigeants des principales économies mondiales prévue les 7 et 8 juillet à Hambourg. «C'est pourquoi, plus que jamais aujourd'hui, ceux qui croient pouvoir régler les problèmes du monde par le protectionnisme et l'isolationnisme commettent une énorme erreur.»

Un «signal clair»

La chancelière allemande réunit jeudi à Berlin plusieurs dirigeants européens pour tenter de constituer un front uni avant le G20. Elle a dit attendre du sommet «un signal clair en faveur des marchés ouverts et contre l'isolationnisme».

Angela Merkel a dit se fixer comme objectif de la réunion, à laquelle participeront notamment les chefs d'Etat américain et russe, que «les dirigeants (du G20) montrent qu'ils comprennent leur responsabilité (pour la planète toute entière, ndlr) et l'assument». «Nous avons plus que jamais besoin du G20», car le multilatéralisme permet de résoudre les problèmes communs «bien plus que ne pourra jamais le faire le chacun pour soi national».

Si elle n'a mis personne nommément en cause, ses propos visaient clairement le président américain en particulier. Donald Trump a annoncé le retrait de son pays de l'accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement climatique et tient un discours protectionniste en matière commerciale. Il vise en particulier l'Allemagne et ses exportations vers les Etats-Unis, qu'il juge excessives. (afp/nxp)

Créé: 29.06.2017, 15h22

Articles en relation

Ils appellent le G20 à «sauver la planète»

Climat Une cinquantaine de maires de grandes métropoles exhortent les dirigeants à tenir leurs engagements sur l'Accord de Paris. Plus...

Les Etats-Unis se retirent de l'accord sur le climat

Etats-Unis Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi soir le retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat. Plus...

Le retrait de Trump va «isoler» le pays

Accord de Paris L'Iran a qualifié dimanche d'irresponsable la décision de Donald Trump de se retirer de l'accord de Paris sur le climat. Pour Téhéran, ce retrait va isoler «de plus en plus» les Etats-Unis. Plus...

«La Californie résistera à cette décision insensée»

Climat Le gouverneur de l'Etat de l'ouest américain a prévu de reprendre le combat pour le climat délaissé par le président Trump. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...