«Il faut relever le niveau d’ambition»

ClimatA quelques jours de la COP 25, retour sur les enjeux de cette nouvelle réunion sur le climat.

A Madrid, il faudra adapter les ambitions des Etats à l'urgence climatique

A Madrid, il faudra adapter les ambitions des Etats à l'urgence climatique Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La 25ème Conférence des Parties ou COP 25 qui se tiendra à Madrid, en Espagne du 2 au 13 décembre va-t-elle aboutir sur des avancées concrètes? Quelques éléments de réponses avec Jean-Pascal van Ypersele, professeur de climatologie à l’Université catholique de Louvain (Belgique) et ancien Vice-président du GIEC.


Lire aussi: La Pologne asphyxiée cherche à reprendre son souffle


De quoi va-t-on parler concrètement à Madrid ?
Il y a deux enjeux. Le premier est de finaliser le fameux «rulebook» qui permet la mise en oeuvre de l'accord de Paris. On n'y est pas arrivé à la COP 24 en Pologne. On bloque encore sur les marchés du carbone, (un mécanisme qui permet d'échanger des quotas d'émission de gaz à effet de serre entre pays, ndlr). Les Européens veulent la transparence des inventaires de chaque pays et ils veulent empêcher le double comptage de ces quotas que certains voudraient autoriser.

Et l'autre enjeu ?
Il s'agit de relever le niveau d'ambition des Etats. Il est clairement insuffisant. L'Accord de Paris est basé sur des efforts volontaires, mais nous sommes loin de l'objectif actuel de rester «bien en-dessous» des 2 degrés, tout en poursuivant les efforts visant 1,5 degré. Selon le récent rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), il faudrait réduire nos émissions de 7,6% par an jusqu'en 2030 pour rester sous 1,5 degré de réchauffement. Et puis, il y a un manque d'ambition financière. Selon l'accord de Paris, les pays les plus riches devraient verser 100 milliards de dollars par an aux plus pauvres. Or le Fonds vert pour le climat de l'ONU a rassemblé seulement 10 milliards en 2019.

Qui sont les bons élèves et qui sont les cancres ?
L'UE est un bon élève mais peut et doit aller plus loin. Le Brésil, l'Inde, la Chine ou encore le Japon et l'Australie sont à la traîne. Madrid sera l'occasion de rappeler que c'est un problème collectif.

On devrait aussi y parler de relier climat et biodiversité. Est-ce une bonne idée?
La Chine qui accueillera la COP sur la biodiversité en 2020 veut aboutir à un accord ambitieux, du même genre que celui de Paris. Mais il faut veiller à ce que les mesures prises en faveur du climat ne fassent pas du tort à la biodiversité. Par exemple, planter des arbres pour stocker le CO2, une des mesures proposées par les experts du GIEC peut, à grand échelle, entrer en conflit avec des réserves naturelles. Ce serait un comble.

Madrid est un peu un entre-deux dans une année cruciale pour le climat.
Cette COP a son sens car dans un an, ce sera la fin du cycle du Protocole de Kyoto, dont la seconde période (2013-2020) n'est d'ailleurs jamais entrée formellement en vigueur puisque l'accord de Doha n'a pas été ratifié par assez de pays. Fin 2020, l'accord de Paris prend le relais et il faut résoudre à Madrid les points qui bloquent.

Créé: 27.11.2019, 18h34

Articles en relation

Le mauvais élève polonais espère sortir du charbon

Climat A quelques jours de la COP 25 de Madrid et un an après celle de Katowice, le pays veut se débarrasser de sa réputation de grand pollueur de l’Europe. Un pari difficile. Plus...

«Le mal est fait: les glaciers vaudois sont condamnés»

Climat Les géants de glace ont perdu 10% de leur masse en cinq ans. Le Sex-Rouge est celui qui fond le plus vite de Suisse. Plus...

Extinction Rebellion spraye les menhirs d'Yverdon

Yverdon-les-Bains La section locale du mouvement pro-climat a utilisé les menhirs de Clendy dimanche. Cinq d’entre eux portent encore des stigmates roses. Plus...

Le climat dépend de notre réponse à l’urgence sociale

L'invité Cédric Blanc rappelle l'importance d'une éducation et d'une formation adaptées au XXIe siècle, pour chaque individu. Plus...

«Ce n'est plus théorique, nous voyons le désastre»

Environnement A quelques jours de la COP25 à Madrid, un nouveau rapport alerte sur le réchauffement climatique Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.