Ingérence: Twitter a fermé mille nouveaux comptes

Etats-UnisLe réseau social américain a désormais fait disparaître plus de 3800 comptes aux contenus problématiques liés à la Russie autour de la présidentielle américaine.

Près de 176'000 tweets ont été publiés via les comptes incriminés.

Près de 176'000 tweets ont été publiés via les comptes incriminés. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Twitter a fermé plus d'un millier de nouveaux comptes douteux liés à une agence de propagande numérique basée en Russie. Elle est soupçonnée d'avoir voulu influencer la campagne électorale américaine de 2016.

Twitter a détecté et fermé exactement 1062 comptes supplémentaires associés à l'Internet Research Agency (IRA), considérée comme une «usine à trolls» liée au Kremlin à Moscou, a indiqué vendredi le groupe sur son blog, portant le total à 3814 comptes.

Followers contactés

Ces comptes ont publié durant la campagne 175'993 tweets, a ajouté le réseau social américain. «Conformément à notre volonté de transparence, nous envoyons des mails à 677'775 personnes aux Etats-Unis, ayant suivi un de ces comptes ou ayant retweeté ou 'aimé' l'un de leurs messages pendant la période électorale» de 2016, a ajouté Twitter.

La compagnie a été sommée par des parlementaires américains, comme Facebook et Google, de rendre publiques leurs investigations sur la présence de contenus problématiques liés à la Russie autour de l'élection présidentielle aux Etats-Unis.

Plus de 50'000 comptes

Twitter dit également avoir identifié 13'512 comptes de plus ayant créé des contenus automatiques, relatifs aux élections et liés à la Russie, portant le total de comptes de ce type à 50'258.

Twitter, Facebook et Google sont sous le feu des critiques depuis plusieurs mois, accusés d'avoir malgré eux servis de plateforme à une propagande venue de Russie pendant la campagne électorale qui a mené à la victoire de Donald Trump. Les accusations d'ingérence pleuvent contre le Kremlin depuis plus d'une année. Mais ces allégations sont niées en bloc par Moscou. (ats/nxp)

Créé: 20.01.2018, 12h48

Articles en relation

L'ex-conseiller de Trump refuse de coopérer

Affaire russe Interrogé concernant l'affaire de l'ingérence russe pendant la présidentielle, Steve Bannon a refusé de répondre aux questions du procureur. Plus...

Election de Trump: l'ingérence russe rebondit

Etats-Unis Ce sont les autorités australiennes qui ont alerté le FBI, et non l'enquête de l'ex-espion britannique Christopher Steele comme on le croyait jusque-là, a rapporté samedi le «New York Times». Plus...

Flynn plaide coupable dans l'affaire russe

Etats-Unis L'ancien conseiller de Trump est accusé d'avoir menti aux enquêteurs du FBI dans l'affaire de l'ingérence russe. Plus...

Facebook va mieux informer ses usagers

Propagande russe Facebook aidera ses usagers à savoir s'ils ont été exposés par les contenus relevant d'ingérence attribuée à la Russie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 août.
(Image: Bénédicte? ) Plus...