Kerry minimise une attaque diplomatique israélienne

Proche-OrientLe secrétaire d'Etat américain a affirmé mercredi qu'il ne laisserait pas certains commentaires saper les efforts de paix israélo-palestiniens.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a affirmé mercredi qu'il ne laisserait pas certains commentaires saper les efforts de paix israélo-palestiniens.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a affirmé mercredi qu'il ne laisserait pas certains commentaires saper les efforts de paix israélo-palestiniens. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

John Kerry réagissait à une virulente attaque du ministre israélien de la Défense, qui l'a accusé de ne rien comprendre au conflit.

«J'ai avec le Premier ministre (israélien) Benjamin Netanyahu des entretiens réguliers et nous sommes très engagés à faire avancer le processus» de paix israélo-palestinien, a déclaré John Kerry lors d'un point presse à Koweït, où il participe à une conférence internationale sur l'aide humanitaire aux victimes de la guerre en Syrie.

«Nous n'avons pas l'intention de laisser une série de commentaires saper cet effort», a-t-il ajouté, en référence aux propos de Moshé Yaalon, qui, dans des conversations privées rapportées mardi par le quotidien Yediot Aharonot, avait affirmé: «Le secrétaire d'Etat John Kerry - qui est arrivé ici déterminé, et qui est animé par une obsession incompréhensible et une sorte de messianisme - ne peut rien m'apprendre sur le conflit avec les Palestiniens».

«La seule chose susceptible de nous sauver est que John Kerry remporte le prix Nobel (de la Paix) et nous laisse tranquilles», avait ironisé le ministre de la Défense, selon le journal.

Excuses présentées

Moshé Yaalon a été forcé de présenter tard mardi des excuses après la condamnation de ses propos par la Maison-Blanche et le département d'Etat américain.

Dans un communiqué, Moshé Yaalon a affirmé qu'il «n'avait eu aucune intention d'offenser le secrétaire d'Etat» et qu'il appréciait «les multiples efforts déployés par John Kerry pour faire avancer la paix entre Israël et les Palestiniens.

Mission difficile

John Kerry, qui s'efforce depuis juillet dernier de parvenir à un accord de paix, a admis de nouveau la difficulté de sa mission. «Le processus est difficile (...) et il y a des choix difficiles à faire», a-t-il déclaré mercredi, ajoutant qu'il allait continuer à «travailler avec les deux parties (...), avec les participants volontaires, engagés pour la paix».

«Après cinq mois de négociations, je crois fermement dans la perspective de paix, et je sais que le statu-quo n'est pas viable», a encore dit le secrétaire d'Etat américain.

Le Premier ministre israélien avait pris ses distances vis-à-vis de son ministre de la Défense, sans le désavouer nommément dès mardi après-midi. «Il y a parfois des divergences avec les Etats-Unis, mais elles portent toujours sur le fond et non sur les personnes», avait-il dit. (ats/afp/nxp)

Créé: 15.01.2014, 14h34

Articles en relation

Clash diplomatique entre les Etats-Unis et Israël

Kerry «Insulté» Le ministre israélien de la Défense a été forcé de présenter des excuses après que la Maison Blanche a condamné sa diatribe contre John Kerry. Plus...

Kerry évoque «des progrès» dans les négociations

Conflit israélo-palestinien Le secrétaire d'Etat américain s'apprêtait samedi à rechercher des appuis en Jordanie et Arabie saoudite, pays cruciaux pour une paix au Proche-Orient. Plus...

John Kerry accueilli fraîchement à Ramallah

Proche-Orient Plusieurs centaines de Palestiniens ont défilé à Ramallah pour dénoncer les dernières propositions du secrétaire d'Etat américain. John Kerry effectue sa dixième visite dans la région pour promouvoir le processus de paix avec Israël. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.