L'Espagne, nouvelle porte d'entrée vers l'Europe?

Crise migratoire Alors que la route depuis la Libye est en train de se fermer, de plus en plus de migrants tentent de rejoindre les côtes espagnoles depuis le Maroc.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Espagne pourrait peu à peu devenir le nouveau point d'arrivée de choix pour les migrants venant d'Afrique, a prévenu dimanche un responsable de l'UE. D'autres routes sont en train de se fermer, notamment depuis la Libye.

Le chef de l'Agence européenne de gardes-frontières et de gardes-côtes (Frontex), Fabrice Leggeri, a souligné que quelque 6000 immigrants avaient débarqué sur les côtes espagnoles pour le seul mois de juin de cette année. C'est quasiment autant que pour les six premiers mois de l'an dernier.

«Si vous me demandez quelle est ma plus grande inquiétude actuellement, je dirais l'Espagne», a déclaré M. Leggeri au journal allemand Welt am Sonntag.

Augmentation des patrouilles

Alors que la route depuis la Libye est rendue de plus en plus difficile par l'augmentation des patrouilles des gardes-côtes libyens, de plus en plus d'émigrants tentent la traversée vers l'Espagne à partir du Maroc. «Si les chiffres continuent à augmenter comme ils le font actuellement, cette route va devenir de plus en plus importante», a-t-il ajouté.

La Grèce et l'Italie restent toutefois pour l'instant les principaux points d'arrivée des migrants, mais avec des diminutions très nettes depuis deux ans. La Grèce, qui avait reçu près de 900'000 migrants en 2015, n'en a vu arriver que 42'000 l'an dernier, après l'accord de 2016 avec la Turquie, selon les chiffres de Frontex.

Diminution de 75%

L'Italie quant à elle a reçu l'an dernier près de 120'000 migrants, mais depuis un accord mi-juillet 2017 avec les gardes-côtes libyens, les arrivées ont chuté de 75%, toujours selon Frontex. Par ailleurs, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a annoncé vouloir fermer les ports italiens aux navires en mission en Méditerranée lorsque ces derniers ont à leur bord des migrants sauvés au large de la Libye.

L'Espagne a reçu l'an dernier près de 23'000 migrants, dont une moitié de Marocains, et beaucoup d'Algériens et Ivoiriens. (ats/nxp)

Créé: 08.07.2018, 17h19

Articles en relation

Une marche pour les migrants arrive à Calais

France Partie de Vintimille il y a deux mois, la «marche solidaire» est arrivée dans la ville portuaire samedi. Une étape finale symbolique. Plus...

Des milliers de manifestants pour soutenir les ONG

Allemagne Défendant les actions de sauvetage de migrants en Méditerranée, des milliers de personnes ont défilé dans les villes allemandes samedi. Plus...

Huit passeurs de migrants inculpés

France Avec l'aide d'un employé d'une société de sécurité de l'aéroport de Roissy-CDG, les passeurs évitaient les contrôles aux migrants. Plus...

Le Lifeline est arrivé à Malte avec 233 migrants

Migrants 8 pays européens accueilleront les 233 migrants à bord du navire Lifeline qui a accosté mercredi au port de La Valette à Malte. Plus...

108 migrants autorisés à accoster en Sicile

Migrants Après trois jours d'attente, un cargo danois avec 108 migrants à bord a finalement été autorisé à accoster en Sicile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...