L'assaillant d'Istanbul serait un djihadiste ouzbek

TurquieLa presse turque donne de nouvelles informations, dimanche, sur le suspect de l'attentat qui a fait 39 morts à Nouvel An.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'auteur présumé de l'attaque sanglante du Nouvel An contre une boîte de nuit d'Istanbul a été identifié comme étant un djihadiste ouzbek faisant partie de Daech, rapporte dimanche la presse turque. Une chasse à l'homme est toujours en cours pour le retrouver.

L'assaillant, dont des images ont été diffusées, est en fuite depuis l'attentat qui a fait 39 morts, des étrangers pour la plupart. Des informations avaient indiqué dans un premier temps qu'il serait originaire du Kirghizstan, ou qu'il serait un Chinois ouïghour.

Mais les services de renseignements et la police antiterroriste turcs ont à présent identifié l'homme de 34 ans comme étant un Ouzbek qui ferait partie d'une cellule d'Asie centrale du groupe l'Etat islamique (EI), selon le quotidien Hurriyet et d'autres journaux. Ces informations n'ont pas été confirmées de source officielle.

Attaque revendiquée par l'EI

Le carnage du Reina, une boîte de nuit huppée d'Istanbul, a été revendiqué par l'EI. Ce dernier a reproché à la Turquie, pays à majorité musulmane, son intervention en Syrie et sa participation à la coalition menée par les Etats-Unis qui combat le groupe djihadiste en Syrie et en Irak.

L'assaillant s'était introduit dans la discothèque Reina située au bord du Bosphore, sur la rive européenne de la ville, abattant 27 étrangers et 12 Turcs.

Toujours à Istanbul

Les enquêteurs pensent qu'il se trouve toujours à Istanbul. La police turque avait diffusé plusieurs images de l'assaillant présumé, dont une vidéo sans son qu'il aurait prise dans le centre d'Istanbul à l'aide d'une perche à égoportrait.

L'Ouzbékistan mène une sévère campagne de répression contre les islamistes radicaux. Plus de 500 Ouzbeks sont partis combattre dans les rangs djihadistes, selon les services de sécurité russes.

Selon les médias turcs, une cellule composée de djihadistes originaires d'Asie centrale, dont le Kirghizstan et l'Ouzbékistan, ainsi que la Tchétchénie et le Daghestan, aurait joué un rôle central dans le triple attentat-suicide à l'aéroport Atatürk qui a fait 47 morts en juin. (afp/nxp)

Créé: 08.01.2017, 11h42

Articles en relation

Nouveau coup de filet dans l'enquête sur l'attentat

Istanbul Selon la presse, au moins 36 personnes ont été interpellées cette nuit suite à l'attentat dans une discothèque d'Istanbul. Plus...

L'attaque de la disco vise à «polariser la société»

Turquie Recep Tayyip Erdogan a donné mercredi son premier discours public depuis l'attentat qui a fait 39 morts à Istanbul. Plus...

L'auteur de l'attentat à Istanbul a été identifié

Nouvel An Le ministre turc des Affaires étrangères n'a pas donné de détails -photo ou nom- sur le suspect, toujours en fuite. Plus...

La Turquie aux trousses de l’assaillant d’Istanbul

Attentat L’auteur de l’attentat contre une discothèque a été identifié. La police est sur la piste d’un djihadiste originaire d’Asie centrale. Plus...

Le tireur d'Istanbul s'est peut-être entraîné en Syrie

Attentat d'Istanbul L'auteur de la tuerie dans une discothèque d'Istanbul semble aguerri aux techniques de combat, selon les services de sécurité turcs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La question de la présence tessinoise réglée, celle de la place des femmes au Conseil fédéral va rapidement se poser. D'autant que trois vacances sont attendues d'ici 2019. Tour d'horizon des principales candidates.
(Image: Bénédicte) Plus...