L'entrée écolo d'Arnold Schwarzenegger à Paris

EnvironnementAttendu par la maire de Paris pour aborder la question de la qualité de l’air, l'ex-gouverneur de Californie est arrivé en vélo.

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’ancien gouverneur de Californie a fait une entrée remarquée ce lundi dans la cour l’hôtel de ville de Paris, en arrivant, tout sourire, au guidon d’un des nouveaux Vélib' vert pomme.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec la maire de paris Anne Hidalgo, il a dévoilé une étude démontrant le nombre de vies sauvées grâce à l’action des villes et des régions pour la qualité de l’air.

Si les grandes villes du réseau mondial C40 faisaient disparaître les véhicules à essence, comme l'envisagent certaines à l'horizon 2030, 45.000 décès liés à la pollution de l'air pourraient être évités chaque année, selon des estimations du C40.

Baisser le niveau de particules fines

En octobre, 12 grandes villes, dont Paris, Los Angeles, Mexico et Seattle, «se sont engagées à ce qu'il n'y ait plus de véhicules à carburants fossiles dans leurs rues d'ici 2030», a rappelé la maire de Paris et présidente de ce réseau de 91 villes engagées dans la lutte contre le changement climatique. «En 2030, grâce à cette mesure, le niveau de particules fines à Paris et dans ces 11 autres villes devraient baisser d'environ 1,3 microgramme par m3», a-t-elle ajouté.

Une telle baisse de ces particules nocives qui s'infiltrent profondément dans les poumons pourrait permettre d'éviter 400 décès prématurés par an à Paris et une augmentation de 21 jours d'espérance de vie en moyenne à tous les Parisiens, selon les estimations du C40 basées sur les résultats d'une centaine d'études scientifiques.

Et si toutes les villes du C40 parvenaient à réduire les particules fines de 2,5 mg/m3, objectif «difficile mais accessible», «plus de 45.000 décès prématurés pourraient être évités chaque année», selon le C40, ainsi que des milliers d'hospitalisations pour problèmes respiratoires ou cardiovasculaires.

Pas que les accords internationaux

«Nous avons le droit de contrôler l'air que nous respirons», a insisté Arnold Schwarzenegger arrivé à l'Hôtel de ville à vélo, estimant que c'était une «erreur» d'attendre des accords internationaux ou des décisions du «gouvernement fédéral» pour agir pour l'environnement.

Pour encourager le désengagement des véhicules à essence, Anne Hidalgo a annoncé de nouvelles «aides financières» de la ville pour inciter les particuliers et les petites entreprises à passer à des véhicules électriques. (afp/nxp)

Créé: 11.12.2017, 20h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Faut-il des espaces pour allaiter en ville?, paru le 26 avril 2018
(Image: Bénédicte) Plus...