L'épidémie de fièvre Ebola a atteint la capitale Conakry

GuinéeL'épidémie de fièvre Ebola, qui a fait des dizaines de morts dans le sud de la Guinée, a atteint la capitale Conakry. L'annonce a été faite dimanche par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Le virus Ebola vu dans un microscope. (Photo d'illustration)

Le virus Ebola vu dans un microscope. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Sur les 80 personnes qui ont contracté la maladie à ce jour en Guinée, au moins 59 sont mortes. Durant les derniers jours, la maladie s'est propagée rapidement des communautés de Macenta, Guéckédou, et Kissidougou (sud) à la capitale, Conakry», explique l'Unicef dans un communiqué.

Conakry, ville située sur la côte Atlantique, compte 1,5 à deux millions d'habitants, selon les estimations. «En Guinée, un pays dont les infratructures sanitaires sont déjà faibles, une maladie comme celle-ci peut être dévastatrice», souligne le Dr Mohamed Ag Ayoya, représentant de l'Unicef dans le pays.

L'Unicef précise qu'au moins trois des victimes de l'épidémie qui a débuté le 9 février sont des enfants.

Le virus Ebola se manifeste par une poussée de fièvre, des diarrhées, vomissements, une fatigue prononcée et parfois un saignement. Il figure parmi les plus contagieux et mortels chez l'homme, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il n'existe aucun traitement ni vaccin. (ats/nxp)

Créé: 23.03.2014, 23h04

Articles en relation

L'épidémie virale dans le sud est une fièvre Ebola

Guinée L'épidémie de fièvre virale hémorragique qui sévit dans le sud de la Guinée est une fièvre Ebola, selon le ministère de la santé et de l'hygiène publique. Elle a fait au moins 59 morts. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.