La Côte d'Ivoire renforce les droits des femmes

MariageLe gouvernement ivoirien a adopté des projets de loi visant à renforcer les droits des femmes dans le mariage.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement ivoirien a adopté mercredi quatre projets de loi visant notamment à renforcer les droits de la femme, souvent lésée dans la succession en cas de décès du son mari, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Sidi Tiémoko Touré.

«Conformément aux principes de non-discrimination et de l'égalité homme-femme, il y aura le renforcement de l'égalité entre l'homme et la femme dans le mariage» avec «la prise en compte effective de l'intérêt supérieur de la famille», a annoncé le porte-parole à l'issue du conseil des ministres

Parmi les innovations introduites, le rang successoral du conjoint survivant : «le conjoint survivant bénéficie désormais d'une part non négligeable des biens de son conjoint décédé», a-t-il dit.

«Une forte avancée»

Ces nouvelles dispositions quoique bénéficiant indistinctement à l'homme et à la femme doivent mettre fin à des pratiques traditionnelles dans de nombreux cas défavorables à la femme.

«Les arrangements qui font souvent du mal à une femme qui après avoir bâti un foyer avec son mari se retrouve expulsée de sa maison» ne seront plus désormais tolérés, a souligné Sidi Tiémoko Touré, évoquant «une forte avancée dans notre système de la régulation de la famille».

Autre nouveauté, la loi «prévoit également la gestion conjointe des biens du ménage», a aussi annoncé le porte-parole. Par ailleurs, «la distance d'âge entre l'homme et la femme pour le mariage a été supprimée», a précisé le porte-parole. Désormais, femme et homme doivent avoir 18 ans pour se marier alors que jusqu'ici l'homme devait attendre 21 ans et la femme pouvait se marier dès 18 ans (afp/nxp)

Créé: 28.03.2019, 00h10

Articles en relation

Les droits des Afghanes, «ligne rouge» des négos

Afghanistan Les négociations avec avec les talibans ne se feront pas sans prendre en compte les droits des femmes, a averti Kaboul. Plus...

Trop peu de médecins femmes aux postes de cadre

Suisse Selon la statistique médicale 2018, la santé de la population suisse est toujours plus aux mains des femmes et des étrangers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.