La guerre commerciale nuit à l'économie chinoise

Etats-UnisLe secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross nie toutefois tout risque de voir l'économie américaine souffrir de cet affaiblissement chinois.

Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross s'est montré relativement optimiste sur les négociations avec Pékin.

Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross s'est montré relativement optimiste sur les négociations avec Pékin. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a reconnu lundi que le bras de fer commercial avec la Chine handicapait «assurément» l'économie chinoise et que cela était «attendu».

Les tarifs douaniers supplémentaires «ont certainement fait du mal à l'économie chinoise», a affirmé le ministre de Donald Trump sur la chaîne CNBC ajoutant que l'administration américaine ne se sentait «ni heureuse ni coupable» de ces conséquences.

«Nous nous attendions à ce que cela arrive», a-t-il ajouté, minimisant néanmoins le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

«Ils passent de 8% de croissance à 6% ou moins, ce n'est pas une dépression du type des années 30», a encore commenté M. Ross. Il a aussi expliqué que le risque que l'économie américaine souffre de cet affaiblissement chinois était «très faible». «Notre économie est plus grosse que la leur», a-t-il résumé ajoutant que la Chine exportait bien plus vers les Etats-Unis que l'inverse.

Optimisme mais...

M. Ross s'est par ailleurs montré relativement optimiste sur les négociations avec Pékin alors qu'une délégation américaine, menée par Jeffrey Gerrish, l'adjoint du Représentant américain au commerce, conduit depuis lundi des discussions dans la capitale chinoise.

«Il y a de bonnes chances qu'on parvienne à un accord raisonnable qui nous convienne ainsi qu'à la Chine concernant les échanges», a-t-il déclaré.

«C'est probablement la chose la plus facile à résoudre», a-t-il poursuivi notant en revanche que «les réformes structurelles seraient beaucoup plus ardues», notamment sur le respect des droits de propriété intellectuelle ou les questions d'accès au marché chinois.

Il a souligné que le plus difficile serait sans doute de mettre au point un mécanisme de vérification efficace pour s'assurer que les Chinois respectent les termes d'un éventuel accord.

Washington et Pékin ont décrété une trêve jusqu'au 2 mars dans la surenchère de leurs représailles tarifaires pour donner une chance à ces discussions. (ats/nxp)

Créé: 07.01.2019, 16h02

Articles en relation

Trump et Xi veulent arrêter leur guerre commerciale

Etats-Unis/Chine Les dirigeants chinois et américains ont exprimé samedi leur volonté de mettre fin à leur différend commercial. Plus...

Bourse: année noire pour les places chinoises

Pékin Investissements stagnants, fort niveau d'endettement et guerre commerciale sino-américaine ont parachevé les marchés boursiers chinois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.