La montée des eaux fait disparaitre 5 îles du Pacifique

Les SalomonLes îles des Salomon qui ont totalement disparu étaient non habitées. Les pêcheurs les utilisaient pour faire des escales.

Image: Illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cinq îles des Salomon, dans le Pacifique, ont disparu en raison de la montée des eaux et de l'érosion côtière, selon une étude scientifique australienne publiée samedi, et six autres sont fortement touchées.

Les cinq îles qui ont totalement disparu étaient des îles non habitées mais porteuses de végétation, d'une superficie allant jusqu'à cinq hectares et que les pêcheurs utilisaient parfois comme escale. «Il ne s'agit pas seulement de petits îlots sablonneux», a expliqué à l'AFP l'un des scientifiques auteurs de l'étude, Simon Albert.

Sur les six autres îles touchées, l'érosion de la côté a précipité une dizaine de maisons dans la mer depuis cinq ans, et obligé deux villages à se relocaliser plus à l'intérieur.

Les côtes érodées

Les îles Salomon sont particulièrement menacées à la fois par la montée des eaux qui est près de trois fois plus importante dans ce secteur que dans la moyenne mondiale et par des vagues particulièrement violentes qui érodent les côtes.

La réaction locale à cette évolution peut également servir d'exemple pour les pays menacés par la montée des eaux, expliquent aussi les scientifiques, qui notent que la ville de Taro, capitale de la province de Choiseul, a déjà prévu de se relocaliser vers des terres plus hautes.

(afp/nxp)

Créé: 07.05.2016, 09h23

Articles en relation

La montée des eaux menacera de grandes mégalopoles

Réchauffement climatique A + 2°C, la hausse du niveau des mers sera entre 3 et 6,3 m, couvrant des territoires peuplés de 280 millions de personnes. Plus...

La montée du niveau de la mer sous-estimée

Climat Une étude scientifique indique que les océans montent de 2,74mm par an. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.