La police recherche un marsupial en cavale

AustralieUn quokka appelé Steve est en danger depuis qu'il s'est échappé de son île au large de la côte ouest du pays.

La police australienne a publié une photo de Steve sur Facebook.

La police australienne a publié une photo de Steve sur Facebook. Image: dr/Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Steve a été aperçu pour la dernière fois le 4 janvier dans une poubelle sur le continent où il avait alors été pris pour un gros rat et les autorités sont inquiètes pour sa sécurité, a rapporté la presse locale. Le quokka s'était échappé de l'île de Rottnest par inadvertance à bord d'une barge de transport des déchets.

«Steve est décrit comme étant petit, mignon et revêtu d'une fourrure», a déclaré la police de l'Etat d'Australie occidentale sur sa page Facebook. «Il pourrait se servir de son charme pour inciter des humains naïfs à lui donner à manger».

Les quokkas, des marsupiaux de la taille d'un chat, sont considérés comme une espèce vulnérable et vivent principalement sur l'île Rottnest, à une vingtaine de kilomètres de Perth.

Les experts jugent qu'ils sont peu nombreux sur le continent où ils sont davantage exposés à des prédateurs tels que le renard, ainsi qu'à la circulation.

«Comme pour tout fugitif, il ne faut pas s'approcher de Steve car il pourrait se comporter de manière imprévisible», ajoute la police, demandant à toute personne qui parviendrait à le localiser d'en informer les autorités chargées de la faune sauvage. (afp/nxp)

Créé: 13.01.2017, 07h37

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.