Le Chili entrouvre la porte à l'avortement

AmériquesLes interruptions de grossesse thérapeutiques ont été dépénalisées par le Tribunal constitutionnel.

La loi dépénalisant l'avortement thérapeutique a généré un débat intense pendant deux ans et demi.

La loi dépénalisant l'avortement thérapeutique a généré un débat intense pendant deux ans et demi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Tribunal constitutionnel du Chili a validé lundi la loi dépénalisant l'avortement thérapeutique, déjà approuvée par le Parlement. L'IVG n'était auparavant elle autorisée dans aucune circonstance.

L'institution a rejeté «les deux recours (déposés par la droite, ndlr) par six votes contre quatre, au sujet des trois causes d'interruption de grossesse» désormais autorisées, pour les femmes dont la vie est en danger, qui ont été violées ou dont le foetus est jugé non-viable, a déclaré Rodrigo Pica, secrétaire général du Tribunal constitutionnel, lors d'une conférence de presse.

Principale promotrice du projet, la présidente socialiste Michelle Bachelet pourra désormais promulguer la loi, qui a généré un débat intense pendant deux ans et demi. La semaine dernière, elle avait affirmé que cette loi était «le minimum dû par le Chili à ses femmes», assurant que son gouvernement défendrait «sa pertinence et sa constitutionnalité».

Malgré le feu vert début août de la Chambre des députés puis du Sénat, les parlementaires de l'opposition avaient saisi le Tribunal constitutionnel, car ils estiment que le texte porte atteinte au principe du droit à la vie figurant dans la Constitution.

Encore 18 pays

Jusqu'en 1989 et pendant plus de 50 ans, l'avortement était permis au Chili en cas de risque pour la mère et de foetus non-viable. Mais, avant de quitter le pouvoir, l'ancien dictateur Augusto Pinochet (1973-1990), l'a interdit, laissant cette décision inchangée durant plus de deux décennies.

Officiellement le Chili - un des derniers pays développés à reconnaître le divorce en 2004 et où l'Eglise est très présente - enregistre quelque 30'000 avortements provoqués ou spontanés, mais les interruptions clandestines pourraient être de l'ordre de 160'000. Après ce feu vert du Tribunal constitutionnel chilien, il reste 18 pays dans le monde interdisant totalement l'avortement, dont Haïti, le Congo et le Vatican. (ats/nxp)

Créé: 21.08.2017, 21h14

Articles en relation

Trump renforce sa politique anti-avortement

Etats-Unis Le président américain va limiter drastiquement le financement de plusieurs ONG pratiquant l'interruption de grossesse. Plus...

Trump taille dans un fonds lié aux naissances

Avortement Les Etats-Unis ont décidé de ne plus financer le fonds de l'ONU pour la population à cause de son «soutien» à l'avortement. Plus...

Le droit à l'avortement dans la Constitution ?

New York Donald Trump menace de le remettre en cause, le gouverneur de l'Etat de New York veut agir. Plus...

Dix millions alloués à un fonds pour l'avortement

Pays-Bas Pour contrer la décision du président américain, la solidarité s'organise autour d'une initiative internationale. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...