Le Nobel de la paix appelle Trump à la raison

Nucléaire iranienLe prix Nobel de la paix 2017, la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN), a appelé lundi l'administration Trump à préserver l'accord conclu avec l'Iran.

La directrice de l'ICAN, Beatrice Fihn.

La directrice de l'ICAN, Beatrice Fihn. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nous appelons le gouvernement américain à continuer à certifier que cet accord est respecté et à en rester partie prenante afin d'éviter tout nouveau conflit ou tension», a déclaré la directrice de l'ICAN, Beatrice Fihn, lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York.

Interrogée sur les informations prêtant à Donald Trump l'intention d'annoncer dans les prochains jours au Congrès américain qu'il ne confirme pas une application totale par l'Iran de ses obligations dans cet accord, Beatrice Fihn a répondu: «Ce n'est vraiment pas ce dont le monde a besoin maintenant».

«Impacts négatifs»

«Si cela arrive, cela provoquera beaucoup d'impacts négatifs. Nous ne voyons aucune preuve selon laquelle l'Iran ne se conforme pas à cet accord. Au lieu de cela, tout le monde, l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) comme les autres partenaires» à l'accord «continuent de dire que l'Iran l'applique», a-t-elle souligné.

Plus tôt dans la journée, le directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano, avait affirmé à Rome que «les engagements relatifs au nucléaire pris par l'Iran au titre du JCPOA (Joint comprehensive plan of action) sont respectés». L'AEIA avait déjà affirmé le mois dernier que l'Iran respectait bien ses engagements.

«Non-certification»?

Donald Trump, qui juge que l'Iran ne respecte pas «l'esprit» de l'accord nucléaire, devrait annoncer prochainement qu'il ne «certifie» pas l'application par l'Iran de ses engagements dans l'accord conclu en 2015, selon des sources concordantes.

L'accord conclu entre l'Iran, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume Uni et l'Allemagne vise à s'assurer que les activités nucléaires iraniennes n'ont qu'un but purement civil. En échange de sa signature, l'Iran a obtenu une levée progressive des sanctions internationales qui la visaient depuis plusieurs années.

Une loi oblige le président américain à dire au Congrès, tous les 90 jours, si l'Iran respecte le texte et si la levée des sanctions qui l'accompagne est bien dans l'intérêt des Etats-Unis. En cas de «non-certification», la loi donne au Congrès 60 jours pour décider de réimposer ou non des sanctions. Si tel était le cas, l'ensemble de l'accord négocié pendant plusieurs années serait en péril. (ats/nxp)

Créé: 09.10.2017, 22h44

Articles en relation

Les engagements de l'Iran «sont respectés»

Nucléaire Selon le patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique, l'Iran se conforme pleinement aux exigences de l'accord conclu en 2015. Plus...

Trump: l'Iran ne respecte pas «l'esprit» de l'accord

Nucléaire Le président américain a estimé jeudi que l'Iran n'a pas respecté «l'esprit» de l'accord nucléaire. Il doit rendre une décision sur le sujet sous peu. Plus...

Pas vraiment d'accord avec l'Iran dit Trump

Nucléaire iranien Le nouveau test d'un missile par l'Iran remet en cause l'accord international avec Téhéran sur le nucléaire, selon Donald Trump. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...