Le Pakistan compare sa situation au nazisme

Crise au CachemireEn pleine crise avec l'Inde à cause du Cachemire, le pays compare l'inaction du monde à la montée d'Hitler.

Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier ministre pakistanais Imran Khan a dénoncé dimanche l'inaction de la communauté internationale face aux événements au Cachemire. Celle-ci rappelle selon lui le silence ayant entouré la montée du nazisme et l'émergence d'Hitler dans les années 30.

«Le couvre-feu, la répression et le génocide imminent des Cachemiris au Cachemire occupé par l'Inde se produit exactement selon l'idéologie du RSS qui s'inspirait de l'idéologie nazie», a tweeté Imran Khan. Le RSS (Corps des volontaires nationaux) est un mouvement ultranationaliste hindou aux méthodes paramilitaires. Ses détracteurs le qualifient de mouvement anti-musulman fascisant.

«Il y a une tentative de changer la démographie du Cachemire par le nettoyage ethnique», a accusé le Premier ministre pakistanais. «La question qui se pose est: le monde regardera-t-il et se montrera-t-il conciliant comme il l'a été avec Hitler ?»

«Lebensraum» indien

Fondé en 1925, le RSS est considéré comme le mentor idéologique du parti nationaliste hindou BJP de l'actuel Premier ministre indien Narendra Modi. Celui-ci a passé sa jeunesse au sein du RSS.

Il a été interdit plusieurs fois depuis l'indépendance de l'Inde, en 1947, notamment après l'assassinat en 1948 du Mahatma Gandhi par l'un de ses anciens membres, l'accusant de sympathies musulmanes. Il avait aussi été interdit après avoir incité à la destruction en 1992 de la mosquée de Babri, qui avait entraîné d'effroyables émeutes.

«Je crains que cette idéologie de la suprématie hindoue du RSS, comme la suprématie aryenne des nazis, ne s'arrêtera pas au Cachemire occupé par l'Inde», a encore tweeté Imran Khan.

«Au lieu de cela, elle mènera à la suppression des musulmans en Inde et éventuellement au ciblage du Pakistan, qui est pour les suprémacistes hindous ce qu'était le Lebensraum («espace vital», ndlr) d'Hitler», a-t-il ajouté.

Autonomie révoquée

Le gouvernement indien a annoncé lundi la révocation de l'autonomie constitutionnelle de l'Etat du Jammu-et-Cachemire (Nord), une mesure explosive qui vise à placer sous une tutelle plus directe de New Delhi cette région majoritairement peuplée de musulmans.

Cette décision a été qualifiée d'«illégale» par le Pakistan, qui a déjà mené trois guerres face à l'Inde, dont deux autour du Cachemire, que les deux pays se disputent. Le Cachemire indien vit désormais sous une chape de plomb: les rassemblements sont interdits, les communications coupées et plus de 80'000 paramilitaires supplémentaires ont été déployés pour sécuriser cette région instable, où une insurrection séparatiste a fait 70'000 morts depuis 1989.

Environ 8000 personnes ont malgré tout manifesté vendredi, après la prière, à Srinagar, capitale du Cachemire indien. Les forces de sécurité ont riposté avec du gaz lacrymogène et des tirs d'armes à plomb, faisant douze blessés légers, selon un témoin. Selon la presse indienne, au moins 500 personnes ont été arrêtées cette semaine au Cachemire indien.

Pékin concerné

Signe des préoccupations internationales engendrées par la décision du gouvernement indien, le chef de la diplomatie pakistanaise Shah Mahmood Qureshi s'est rendu en urgence à Pékin vendredi pour rencontrer son homologue chinois Wang Yi.

Le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, était quant à lui attendu dimanche à Pékin, également pour des conversations avec M. Wang. La Chine, qui contrôle aussi un secteur du Cachemire, a protesté cette semaine après que l'Inde a réaffirmé revendiquer la zone en question, située sur un plateau himalayen. (ats/nxp)

Créé: 11.08.2019, 17h18

Pas d'argent, pas de moutons : des menaces pèsent sur la fête de l'Aïd

Le confinement imposé par les forces de sécurité à Srinagar, la principale ville du Cachemire sous contrôle indien, risque de rendre bien difficile à la population d'y observer lundi la tradition consistant à sacrifier un mouton pour la fête musulmane de l'Aïd al-Adha.

Articles en relation

Cachemire: l'armée en alerte maximale

Inde Des dizaines de milliers de soldats supplémentaires ont été envoyés au Cachemire, les autorités indiennes craignant des manifestations de masse après la révocation de l'autonomie. Plus...

Cachemire: le Pakistan écarte l'option militaire

Pakistan New Delhi a martelé jeudi que la révocation de l'autonomie du Cachemire indien relevait d'une «affaire interne». Islamabad est fâché mais écarte le recours à la force. Plus...

Le Pakistan expulse l'ambassadeur indien

Cachemire Le ton monte entre le Pakistan et l'Inde après la décision de New Dehli de révoquer l'autonomie du Cachemire indien. Le commerce bilatéral est en outre suspendu. Plus...

Le conflit au Cachemire a débuté il y a plus de 70 ans

Asie Le conflit trouve son origine dans la partition de l'Empire britannique des Indes qui donna naissance en 1947 à deux Etats: l'Inde majoritairement hindoue et le Pakistan musulman. Plus...

L'autonomie du Cachemire révoquée

Inde Un décret présidentiel abolissant l'autonomie constitutionnelle du Cachemire indien a été passé. Le Pakistan condamne cette décision. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...