Le Venezuela adresse une liste au Pérou

«Attentat» aux dronesLe Venezuela a adressé mercredi au Pérou une liste de personnes «impliquées» dans «l'attentat» dont s'est dit victime le président Maduro.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le gouvernement vénézuélien a transmis mercredi à l'ambassade du Pérou à Caracas une liste de personnes qui auraient fui le pays après avoir participé à l'attentat présumé contre le président Nicolas Maduro le 4 août.

«Il s'agit d'une liste de délinquants dont tout indique qu'ils ont trouvé refuge au Pérou après avoir été mêlés à la tentative d'assassinat contre le président Nicolas Maduro et les hautes autorités», a annoncé le ministre des Affaires étrangères vénézuélien, Jorge Arreaza, lors d'une allocution.

Selon le ministre, les hommes qui ont fui au Pérou sont José Yaguas Monje et Alberto Escalona, complices présumés de l'attaque aux drones chargés d'explosif survenue lors d'une parade militaire à Caracas et dont le chef d'Etat socialiste dit avoir été la cible. «Les services de renseignement indiquent qu'ils se trouvent au Pérou et nous avons sollicité la collaboration de Lima», a précisé M. Arreaza.

Nicolas Maduro a accusé l'ex-président colombien Juan Manuel Santos d'être derrière l'attaque du 4 août, assurant que plusieurs de ses «complices» se trouvaient en Colombie, aux Etats-Unis et au Pérou.

«Actions diplomatiques»

Le président avait assuré que son gouvernement entreprendrait des «actions diplomatiques» pour que les autorités colombiennes et américaines livrent les auteurs présumés à la justice vénézuélienne.

Jorge Arreaza a affirmé que José Yaguas Monje et Alberto Escalona avaient été impliqués dans l'attaque d'une base militaire à Paramacay, le 6 août 2017, au cours de laquelle un commando dirigé par le capitaine Juan Caguaripano s'était emparé d'armes. Deux des assaillants avaient été tués et sept autres arrêtés. Le capitaine Caguaripano avait été appréhendé quelque temps après.

Selon les autorités vénézuéliennes, 14 personnes ont été interpellées dans l'enquête sur l'attaque du 4 août. Parmi elles figurent le général de division de la Garde nationale bolivarienne Alejandro Perez Gamez, le colonel Pedro Javier Zambrano Hernandez et le député de l'opposition Juan Requesens.

Un mandat d'arrêt a également été lancé à l'encontre de l'ex-président du parlement vénézuélien, Julio Borges, une des figures les plus connues de l'opposition vénézuélienne, actuellement en exil en Colombie. Au total, selon Caracas, l'attentat présumé a impliqué 34 personnes. (afp/nxp)

Créé: 16.08.2018, 02h18

Un tribunal en exil condamne Maduro à 18 ans de prison

Le tribunal suprême de justice, un organe parallèle en exil nommé par le Parlement vénézuélien, seule institution tenue par l'opposition, a condamné mercredi le président Nicolas Maduro à 18 ans de prison pour corruption dans l'affaire Odebrecht.

Articles en relation

«Attentat» contre Maduro: un général arrêté

Venezuela Un général vénézuélien a été arrêté pour sa participation présumée à l'«attentat» aux drones contre le président Maduro. Plus...

Manif' de soutien à Maduro après l'«attentat»

Venezuela Des milliers de Vénézuéliens ont défilé lundi en soutien à Nicolas Maduro, après ce que le président a qualifié d'attentat. Plus...

Un député arrêté reconnaît son implication

«Attentat» au Venezuela Un député de l'opposition vénézuélienne a admis dans une vidéo tournée par les autorités sa participation à l'«attentat» contre Maduro. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.