Le pétrolier iranien pourrait brûler un mois

Mer de ChineLe pétrolier touché par un incendie depuis quatre jours pourrait brûler pendant un mois, mais la marée noire est écartée.

Une flottille de 13 bateaux de secours s'active dans une zone de 900 milles nautiques carrés autour du pétrolier qui pourrait, craignent certains experts, exploser et s'abîmer en mer.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le pétrolier iranien qui est entré samedi en collision avec un navire céréalier chinois en mer de Chine orientale pourrait brûler pendant un mois, a indiqué mercredi le ministre sud-coréen de la pêche. L'incendie fait rage sur le navire depuis quatre jours.

Des conditions météorologiques défavorables - vents violents, hautes vagues - et des vapeurs toxiques continuent de gêner les opérations visant à éteindre l'incendie et à trouver les 31 membres d'équipage sur 32 toujours portés disparus, a précisé un responsable du ministère.

Une flottille de 13 bateaux de secours s'active dans une zone de 900 milles nautiques carrés autour du pétrolier qui pourrait, craignent certains experts, exploser et s'abîmer en mer. «Nous pensons que les flammes sont susceptibles de durer de deux semaines à un mois étant donné les cas précédents d'accidents de pétroliers», a ajouté le ministre.

Marée noire écartée

Les autorités chinoises ont écarté mercredi un risque de marée noire, mais 31 des marins du navire sont toujours portés disparus. «Aucune fuite de pétrole d'ampleur n'a été détectée en surface», a indiqué le ministère dans ce communiqué, après avoir fait part plus tôt d'«un risque d'explosion ou de naufrage» du pétrolier, toujours en feu.

Dans un communiqué envoyé à l'AFP, l'association de défense de l'environnement Greenpeace a estimé qu'«avec le bateau en feu, la plupart de ces condensats devraient se consumer et non se répandre dans l'eau». «Toutefois, si le navire coule avant la combustion totale des hydrocarbures, les opérations de nettoyage seront extrêmement compliquées», a prévenu l'organisation.

Le navire était parti d'Iran pour se rendre en Corée du Sud, avec à son bord 136'000 tonnes de condensat, un brut ultra-léger. Cela représente un peu moins d'un million de barils valant environ 60 millions de dollars (59 millions de francs) sur la base des cours de brut actuels.

Le pétrolier Sanchi, enregistré au Panama et exploité par la National Iranian Tanker Co (NITC), a heurté le CF Crystal samedi, à quelque 160 milles nautiques au large des côtes près de Shangaï. Les 21 Chinois membres de l'équipage du CF Crystal ont été sauvés. (ats/nxp)

Créé: 10.01.2018, 03h37

Articles en relation

Pékin tente d'éviter une marée noire

Pétrolier en feu Un pétrolier qui transporte 136'000 tonnes d'hydrocarbures légers est en feu. Craignant une catastrophe écologique, la Chine essaie de contrôler l'incendie. Plus...

Pétrolier en feu: «risque d'explosion»

Chine Le tanker iranien en flammes au large de la Chine risque d'exploser ou de sombrer, ont averti les autorités lundi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.