Le plus grand champ éolien offshore du monde

EnergieLe projet pharaonique, qui comprend 87 éoliennes, a été inauguré jeudi en mer d'Irlande.

Les quelque 87 éoliennes peuvent alimenter 600'000 ménages en électricité.

Les quelque 87 éoliennes peuvent alimenter 600'000 ménages en électricité. Image: dr/Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le producteur danois d'énergie Ørsted (ex-Dong Energy) a mis en service jeudi le plus grand champ éolien offshore du monde. Situé en mer d'Irlande au sud-ouest de l'Angleterre, il s'étend sur 145 kilomètres carrés (km2).

Le champ, Walney Extension situé à proximité des côtes de l'île de Walney, compte 87 éoliennes capables de produire 659 mégawatts (MW) pour l'alimentation en énergie d'environ 600'000 foyers, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Outre son exceptionnelle superficie qui en fait le champ le plus vaste du monde selon ses promoteurs, le projet -le onzième du groupe en mer au Royaume-Uni- «marque un pas important dans la vision d'Ørsted d'un monde qui fonctionne entièrement grâce aux énergies vertes», a souligné Matthew Wright, responsable de la filiale britannique du producteur danois.

Depuis plus de dix ans, Ørsted s'est peu à peu éloigné du charbon et du pétrole, son coeur de métier, pour se tourner vers les énergies renouvelables. Le groupe a réduit de 52% ses émissions de CO2 depuis 2006. En mai 2017, il est parvenu à se séparer de ses hydrocarbures et a cédé ses activités de production de pétrole et de gaz au pétrochimiste vaudois Ineos.

Technologies différentes

Le producteur a également indiqué fin juin son intention de vendre ses activités de distribution d'électricité au Danemark, pour se concentrer sur le marché international des énergies renouvelables.

Le champ de Walney Extension est détenu par Ørsted à hauteur de 50% et ses partenaires les fonds de pension danois PKA (25%) et PFA (25%).

Quarante des 87 éoliennes qui constitueront ce nouveau champ éolien ont été fournies par le danois Vestas et les 47 autres par l'industriel allemand Siemens. C'est la première fois qu'un champ est constitué de turbines de deux technologies différentes, a également indiqué Ørsted. (ats/nxp)

Créé: 06.09.2018, 13h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.