Les autorités brident le débit d'eau à Nestlé

Bataille de l'eau à Vittel (F)Le préfet des Vosges a convenu que «les besoins en eau potable des populations à partir des seules ressources locales étaient prioritaires».

Les nouvelles autorisations de prélèvement seront communiquées d'ici fin 2021.

Les nouvelles autorisations de prélèvement seront communiquées d'ici fin 2021. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités françaises sont revenues sur leur décision d'accorder à Nestlé Waters la priorité d'usage pour prélever, à des fins commerciales, l'eau d'une nappe souterraine dans les Vosges menacée d'assèchement. Si les réductions de consommation attendues ne sont pas encore chiffrées, le retour «certain» à l'équilibre de la «Vittel Bonne Source» en question est prévu d'ici 2027.

Le préfet des Vosges a convenu que «les besoins en eau potable des populations à partir des seules ressources locales étaient prioritaires», en application d'un «principe de proximité», et préconisé «un plan ambitieux d'économies d'eau tous usagers confondus». Les nouvelles autorisations de prélèvement seront communiquées d'ici fin 2021, a-t-il indiqué lundi lors d'une conférence de presse.

Observatoire indépendant

«Mon équipe est actuellement mobilisée pour analyser les implications industrielles, techniques et commerciales de cette nouvelle approche», a déclaré Sophie Dubois, directrice générale de Nestlé Waters France, par voie de communiqué. «Nous sommes aussi très favorables à la création d'un observatoire indépendant qui analysera (...) les nappes afin que chacun puisse se référer aux mêmes données officielles», a-t-telle complété.

Sous la pression, de longue date, d'associations de la société civile, Nestlé Waters, qui regroupe les activités «Eaux» du géant alimentaire veveysan, a déjà réduit ses prélèvements.

Sa dernière mesure concerne l'abandon, depuis mi-septembre, des exportations de «Vittel Bonne Source» à destination de la Suisse (43 millions de bouteille en 2018). Cette eau minérale n'était en effet destinée qu'aux marchés helvétique (14,5%), allemand (81%) et des pays de l'Est (4,5%), ainsi que l'a précisé l'entreprise à AWP.

Une réduction de prélèvements déjà entamée

Pour 2020, le minéralier compte ne puiser que 600'000 mètres cubes, ce qui représente une réduction de 30% entre 2010 et 2019, selon la dirigeante, et moins que l'autorisation préfectorale de prélèvement d'un million de m3 par an, inchangée depuis 2004.

L'embouteilleur exploite deux autres nappes souterraines à proximité de Vittel à des fins de commercialisation des marques «Vittel Grande Source», «Contrexeville» et «Hépar». Dans sa prise de position lundi, le préfet des Vosges a également souhaité «rationnaliser les usages des trois gites locaux».

Début octobre, ce dernier renonçait à la solution préconisée par une instance constituée en 2010 pour limiter les prélèvements de «Vittel Bonne Source», dont le déficit annuel, connu depuis les années 1970, est évalué à 1,1 million de m3 par an, selon le service géologique national français.

Cette solution prévoyait que les Vittellois ne s'approvisionnent plus en eau potable de «Vittel Bonne Source», mais au moyen de canalisations sur une distance de plus de 30 km, Nestlé Waters conservant une priorité d'usage. (ats/nxp)

Créé: 21.10.2019, 17h39

Articles en relation

Nestlé pourrait continuer de prélever de l'eau

France Un collectif dénonce l'usage d'une nappe souterraine dans les Vosges, en France, dans laquelle Nestlé prélève en effet le précieux liquide pour la marque Vittel. Plus...

Bataille de l'eau à Vittel entre habitants et Nestlé

France Des associations s'insurgent contre un projet d'acheminer de l'eau potable sur une dizaine de km pour préserver une nappe phréatique déficitaire à Vittel, dans les Vosges. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...