Les commerçants affectés par la grève des chauffeurs

EspagneLes commerces de Barcelone et Madrid sont frappés de plein fouet par la grève des conducteurs de taxi contre Uber. Leur chiffre d'affaires a chuté jusqu'à 30%.

Les chauffeurs réclamant au gouvernement de mieux réguler les services de véhicules avec chauffeur comme Uber.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les commerçants de Madrid et Barcelone se sont plaints mercredi d'une chute de 15 à 30% de leurs ventes suite à la grève des chauffeurs de taxis protestant contre les services de véhicules de tourisme avec chauffeur comme Uber en bloquant les routes des métropoles espagnoles.

A Barcelone, haut lieu du tourisme dans le pays, les ventes ont chuté de 15 à 25% pour les commerces et restaurants du centre-ville, a estimé le responsable de Barcelona Oberta, Gabriel Jene, qui représente les commerçants du centre de la métropole catalane. La grève des taxis a débuté à Barcelone mercredi dernier avant de se propager à Madrid pendant la fin de semaine, les chauffeurs réclamant au gouvernement de mieux réguler les services de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC).

Lundi, la grève des chauffeurs de taxi a continué à s'étendre à plusieurs autres villes espagnoles et se poursuivait mercredi.

«Conflit permanent»

«Nous avons assisté à une année de 'conflit permanent'», a déploré à l'AFP Salva Vendrell, vice-président de RETAILcat, association représentant les commerces et restaurants de dix villes catalanes, parmi lesquelles Barcelone.

«Cela nuit à l'image de la ville», a-t-il déclaré, ajoutant que les ventes estimées des commerces avaient chuté en moyenne de 30%, en raison notamment de plusieurs évènements survenus dans les quartiers touristiques du centre-ville. La grève des chauffeurs de taxis est le point culminant d'une année difficile pour la ville de bord de mer, où de grandes manifestations pacifiques se sont déroulées après le référendum sur l'indépendance de la Catalogne en octobre, deux mois après une attaque terroriste en août dernier qui a frappé le centre touristique de Barcelone.

Dans le même temps, à Madrid, les commerçants ont vu leurs ventes chuter de 20 à 30% en raison de la grève et de travaux de voirie sur l'artère principale de la capitale, a estimé le président de la Confédération de commerce de Madrid, Luis Pacheco.

Cette grève fait écho à des protestations survenues dans d'autres pays européens contre les VTC, dont le coût des licences des conducteurs moins élevé que celles des chauffeurs de taxis menacent l'industrie des taxis traditionnels, selon ces derniers. (afp/nxp)

Créé: 01.08.2018, 17h45

Articles en relation

La grève de taxis s'étend en Espagne

Après Madrid, c'est au tour de Barcelone où des centaines de taxis occupent la principale artère de la ville pour protester contre la concurrence des VTC. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.