Les exercices militaires reprennent à petite échelle

Corée du SudLa Corée du Sud et les Etats-Unis ont lancé lundi des exercices militaires qui faisaient partie d'une «sélection» de manoeuvres reportées en juin lors du sommet de Singapour.

Donald Trump est opposé aux manoeuvres conjointes, qu'il trouve coûteuses et «très provocatrices».

Donald Trump est opposé aux manoeuvres conjointes, qu'il trouve coûteuses et «très provocatrices». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont repris lundi des exercices militaires à petite échelle. Ils avaient été suspendus indéfiniment à la suite du sommet historique entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Les exercices combinés des deux corps de marines faisaient partie d'une «sélection» de manoeuvres reportées en juin lors du sommet de Singapour, quand M. Trump avait promis d'arrêter des exercices coûteux et «très provocateurs».

Mais le Programme coréen naval d'échange de marines (KMEP), auquel participent environ 500 marines américains et sud-coréens, reprend lundi pour une durée de deux semaines à Pohang, dans le sud du pays, a déclaré une porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense.

«Nous avions précédemment dit que nous mènerions comme prévu des exercices à petite échelle ou au niveau des bataillons entre les Etats-Unis et la Corée du Sud», a dit Choi Hyun-soo.

Près de 30'000 soldats

Washington déploie 28'500 soldats en Corée du Sud pour la protéger de son voisin du Nord armé de la bombe atomique. Pendant longtemps, les deux pays ont mené des exercices conjoints qualifiés de purement défensifs, Pyongyang les considérant comme la répétition de l'invasion de son territoire.

Outre ces exercices, avaient été suspendues en août les manoeuvres annuelles Ulchi Freedom Guardian impliquant des dizaines de milliers de soldats. Les exercices aériens Vigilant Ace prévus en décembre ont également été reportés.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo doit s'entretenir bientôt avec son homologue nord-coréen de la dénucléarisation et d'un second sommet Washington/Pyongyang. A Singapour, MM. Kim et Trump avaient signé une déclaration vague sur la dénucléarisation, mais depuis, les négociations n'ont guère progressé.

En pointe des efforts internationaux menés en 2017 pour faire pression sur l'économie nord-coréenne, les Etats-Unis refusent un allègement des sanctions tant que le Nord n'aura pas procédé à une «dénucléarisation finale et entièrement vérifiée».

Pyongyang a condamné les «méthodes de gangster» des Américains accusés d'exiger son désarmement unilatéral sans faire de concession. Vendredi, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a menacé les Etats-Unis de recommencer à développer ses armes nucléaires si les sanctions économiques n'étaient pas levées. (ats/nxp)

Créé: 05.11.2018, 10h04

Galerie photo

Péninsule nord coréenne: une réunion au sommet pour la paix (août 2017 -juin 2018)

Péninsule nord coréenne: une réunion au sommet pour la paix (août 2017 -juin 2018) Prévu vendredi dans la zone démilitarisée à la frontière entre les deux pays, le sommet entre les dirigeants nord et sud-coréens pourrait déboucher sur une déclaration de paix, sans traiter pour autant de la question nucléaire

Articles en relation

USA-Corée du Sud: manoeuvres suspendues

Asie Washington et Séoul ont suspendu des manoeuvres militaires conjointes prévues en août. Plus...

Début des manoeuvres entre les USA et Séoul

Corée du Sud Alors que les tensions ont baissé avec Pyongyang, les USA et la Corée du Sud ont démarré dimanche leurs manoeuvres militaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...