Montée des océans: sites historiques menacés

Etats-UnisPlus de 13'000 sites historiques aux Etats-Unis pourraient disparaître d'ici à la fin du siècle à cause de la montée des eaux.

Un archéologue sur le lieu du mariage entre Pocahontas et James Rolfe, à Jamestown, en Virginie.

Un archéologue sur le lieu du mariage entre Pocahontas et James Rolfe, à Jamestown, en Virginie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La montée du niveau des océans provoquée par la fonte des glaces sous l'effet du réchauffement climatique pourrait menacer plus de 13'000 sites historiques aux Etats-Unis d'ici à la fin du siècle. Selon les modèles climatiques, les eaux pourraient s'élever d'un mètre.

Plus d'un millier de ces sites sont inscrits au registre national des lieux historiques. Il s'agit notamment de vestiges indiens remontant à plus de 10'000 ans, de Jamestown en Virginie, lieu de la première colonie britannique permanente sur le continent américain ou de Charlestown en Caroline du Sud, précisent des chercheurs dont l'étude paraît mercredi dans la revue PlOS ONE.

«La montée du niveau des océans au cours des prochaines années va entraîner la destruction d'un grand nombre de sites archéologiques, de bâtiments, de cimetières et de hauts lieux culturels», déplore David Anderson, un professeur à l'université du Tennessee à Knoxville, principal auteur de ces travaux.

Statue de la liberté

Les côtes de Floride sont particulièrement vulnérables si l'océan s'élève d'un mètre, suivi par la Louisiane et la Virginie, selon cette recherche. Les chercheurs ont utilisé des données topographiques de ces sites et déterminé le risque d'engloutissement selon différents scénarios de montée du niveau de la mer.

En 2014, un rapport effectué par plusieurs organismes de recherche dont l'Union of Concerned Scientists (UCS) estimait qu'une trentaine de hauts lieux américains, comme la statue de la liberté ou le centre spatial Kennedy étaient menacés par la montée des océans.

La montée des eaux et la menace de tempêtes plus violentes mettent aussi en danger le centre historique d'Annapolis dans le Maryland, et de Boston dans le Massachusetts, avertissent les auteurs selon lesquels de nombreux autres trésors archéologiques sur le reste de la planète sont vulnérables.

La NASA élabore déjà des plans pour protéger le centre spatial Kennedy et plusieurs autres sites qui pourraient être affectés par le changement climatique. (ats/nxp)

Créé: 30.11.2017, 05h20

Articles en relation

Vestige égyptien mis au jour par des Genevois

Archéologie Une tête en bois vieille de 4000 ans a été découverte par des chercheurs franco-genevois sur le site de Saqqâra, en Egypte. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Manifestation contre Monsanto, paru le 22 mai 2018
(Image: Bénédicte) Plus...