Moscou admet le caractère nucléaire de l'explosion

RussieAlors que les autorités ont revu à la hausse le nombre de victimes de l'accident jeudi dans une base militaire, la Russie a reconnu samedi son caractère nucléaire.

L'accident s'est produit lors de l'essai d'un «moteur-fusée à ergols liquides», selon l'armée.

L'accident s'est produit lors de l'essai d'un «moteur-fusée à ergols liquides», selon l'armée. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après deux jours de silence, la Russie a reconnu samedi que l'explosion survenue jeudi sur une base de tir de missiles dans le Grand Nord avait un caractère nucléaire. Elle a également revu aussi à la hausse le bilan, désormais d'au moins cinq morts.

Dans un communiqué, l'agence nucléaire russe Rosatom a annoncé que cinq membres de son personnel avaient été tués dans cette explosion, ajoutant que trois autres personnes, victimes de brûlures, avaient été blessées.

Rosatom a précisé que les membres de son personnel fournissaient de l'ingénierie et du support technique pour «la source d'énergie isotopique» du moteur du missile, alors que l'armée n'avait pas décrit l'accident comme impliquant du combustible nucléaire.

Dans un communiqué cité par les médias russes, Rosatom a plus tard précisé que le drame s'est déroulé sur une «plate-forme maritime» et que l'explosion a jeté plusieurs employés à la mer. «Les recherches ont continué tant qu'il restait de l'espoir de les retrouver vivants. Seulement après ça, nous avons fait état de la mort des cinq collaborateurs de Rosatom», selon ce communiqué.

Brève hausse de la radioactivité

Immédiatement après l'accident, le ministère de la Défense avait seulement déclaré que les faits s'étaient produits lors de l'essai d'un «moteur-fusée à ergols liquides» et fait état de deux «spécialistes morts des suites de leurs blessures» et de six autres blessés. On ignorait samedi si les cinq morts évoqués par Rosatom incluaient aussi les deux «spécialistes» évoqués par l'armée.

L'accident a touché une base du village de Nionoksa, ouverte en 1954 et spécialisée dans les essais de missiles de la flotte russe, notamment des missiles balistiques. Si l'armée russe et un porte-parole du gouverneur régional ont dit jeudi qu'il «n'y a pas eu de contamination radioactive», la mairie de Severodvinsk, une ville de 190'000 habitants à une trentaine de kilomètres de la base, avait assuré que ses capteurs avaient «enregistré une brève hausse de la radioactivité».

La publication a ensuite été retirée du site internet de la mairie, qui n'a pas non plus précisé jusqu'à quel niveau la radioactivité avait augmenté. (afp/nxp)

Créé: 10.08.2019, 11h04

Articles en relation

Explosion sur une base: deux morts et radioactivité

Russie Une base de lancement de missiles dans la région d'Arkhangelsk a été la proie des flammes après une explosion. Elle a provoqué une brève hausse de la radioactivité. Plus...

Explosion dans une base militaire en Sibérie

Russie Une explosion suivie d'un incendie dans un dépôt de munitions militaires a fait sept blessés. Des milliers de personnes doivent être évacuées. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.