Moscou veut bloquer Telegram

RussieLes autorités veulent bloquer la messagerie qui refuse de livrer aux services de sécurité russes ses clés qui donnent accès aux messages des utilisateurs.

La messagerie Telegram menacée par les autorités russes.

La messagerie Telegram menacée par les autorités russes. Image: Archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le régulateur russe des télécommunications a saisi vendredi la justice pour demander le blocage de Telegram. La messagerie avait refusé de fournir aux services de sécurité russes (FSB) ses clés de cryptage permettant de lire les messages des utilisateurs.

Dans un communiqué, l'agence de régulation Roskomnadzor a indiqué avoir lancé une procédure auprès d'un tribunal de Moscou pour demander de «limiter l'accès» à Telegram. Fondée par le russe Pavel Dourov, la messagerie est réputée pour offrir un haut niveau de confidentialité.

Le 20 mars, cette même autorité avait donné 15 jours à Telegram pour fournir ses clés de cryptage. «Les menaces de bloquer Telegram s'il ne fournit pas les données personnelles de ses utilisateurs n'auront pas de résultats. Telegram défendra la liberté et la confidentialité», avait alors réagi sur Twitter Pavel Dourov.

L'avocat de la messagerie, Pavel Tchikov, avait de son côté expliqué sur son compte Telegram que les exigences des autorités étaient «inapplicables» du point de vue technique. En cause: le système très complexe de cryptage, selon lequel la messagerie n'a elle-même pas accès à certaines communications.

Mi-octobre, la justice russe avait condamné Telegram à une amende de 800'000 roubles (environ 13'000 francs) pour avoir refusé de coopérer avec le FSB. M. Dourov, qui a quitté la Russie en 2014 en invoquant des tensions avec les autorités, avait alors dénoncé une violation, selon lui, de la Constitution russe qui protège le droit au secret de la correspondance.

La messagerie avait déjà échappé à un blocage en juin après avoir accepté de fournir au régulateur russe des informations pour être intégrée au registre des diffuseurs d'information, ce qu'elle refusait auparavant. Telegram est connue pour offrir un niveau élevé de confidentialité et son utilisation par les mouvements djihadistes a régulièrement suscité la polémique ces dernières années.

(afp/nxp)

Créé: 06.04.2018, 10h13

Articles en relation

Telegram lève 850 millions de dollars

Cryptomonnaies L'application sécurisée a procédé à une levée de fonds pour, selon les experts, développer sa propre cryptomonnaie. Plus...

Fin de l'interdiction de l'application Telegram

Indonésie Mi-Juillet, les autorités indonésiennes avaient limité l'accès à l'application de messagerie en raison de son utilisation par les réseaux terroristes. Plus...

Prison ferme pour provocation sur Telegram

France Le condamné a également été reconnu coupable de consultation habituelle de sites djihadistes. Plus...

Ruée sur Telegram, le WhatsApp russe

Application L’application de messagerie gratuite Telegram affole tous les compteurs depuis l’annonce du rachat de WhatsApp par Facebook. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Pro Infirmis aide à reconnaître les artistes handicapés. Paru le 24 avril 2018
(Image: Bénédicte) Plus...